Cameroun – Répression : le 3e sous-préfet de Yaoundé a interdit à l’assemblée de présenter le document proposant un amendement consensuel à la loi électorale pour « ingérence dans les pouvoirs législatifs »

0

Les partis politiques et les autres partenaires impliqués dans cette opération, qui a débuté le 31 mars 2021, condamnent un acte qui « sanctifie le mépris de l’Etat de droit ».

La présentation du document proposant un changement d’indicatif consensuel prévu à l’hôtel Hilton de Yaoundé entre 11h et 13h le 24 novembre 2021 n’a pas eu lieu. Le Sous-Préfet du District de Yaoundé 3e Serge Biwele Sal, par l’intermédiaire de son adjoint, l’a interdit une heure avant le début de la cérémonie.

L’administrateur civil explique dans la décision du 22 novembre 2021 que la rencontre entre les membres de la plateforme qui ont travaillé sur le document et les quelque 250 invités attendus n’est pas autorisée pour « Ingérence dans les pouvoirs législatifs » et « Séance parlementaire en cours ». Sans surprise, la décision de l’administrateur civil n’a pas plu aux organisateurs.

Ils dénoncent « le caractère burlesque du décret du 22 novembre 2021, Dissimulé pour être signifié une heure avant le début de l’assemblée, bien que conformément aux dispositions légales en vigueur en République du Cameroun, le procès-verbal d’assemblée publique a été déposé le 4 novembre 2021, dans les services du Sous-Préfet à charge territoriale juridiction ».

Les membres de la plateforme déplorent et condamnent ce qu’ils considèrent comme « une incitation et une insulte à l’intelligence des Camerounais ». Pour eux, aucune des deux raisons avancées pour interdire la réunion de mercredi n’est juridiquement valable. La plateforme se dit déterminée à poursuivre son action. Elle annonce qu’elle formera des délégations pour apporter le résultat de ses travaux aux membres du corps diplomatique, aux organisations religieuses et de la société civile, aux organisations politiques non encore impliquées dans la diaspora et à tous ceux qui sont intéressés.

Une version numérique sera mise à disposition de toute personne souhaitant accéder aux travaux des représentants du Mouvement progressiste, du Mouvement de la Renaissance camerounaise, du Parti de la réconciliation nationale camerounaise, du Front social-démocrate, de l’Union démocratique du Cameroun. , l’Union des mouvements socialistes, le Parti démocrate socialiste uni et d’autres participants.

.

#Cameroun #Répression #souspréfet #Yaoundé #interdit #lassemblée #présenter #document #proposant #amendement #consensuel #loi #électorale #pour #ingérence #dans #les #pouvoirs #législatifs

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: