Le MRC doute de la capacité du gouvernement à poursuivre efficacement la lutte contre la pandémie

0
72

Dans un communiqué publié ce mardi 26 janvier 2021, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun critique la gestion de la crise par les autorités camerounaises, qui ont choisi de mener la riposte en solitaire, ignorant ainsi le concours de l’opération Survie Cameroun.
Au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), la gestion de la pandémie de Coronavirus par les autorités camerounaises n’a jamais fait l’unanimité. Le parti de Maurice Kamto a toujours estimé que la riposte du gouvernement a été mal organisée, et que l’Etat-gendarme n’a pas pleinement joué son rôle pour empêcher la propagation du virus.

Dans un communiqué publié ce mardi 26 janvier 2021, le secrétaire national à la santé et à la protection sociale de ce parti, Appollinaire Legrand Oko, exprime les inquiétudes de sa formation politique au sujet des «graves manquements d’ordre politique, programmatique et éthique observés dans la gestion de la première vague épidémique du Covid-19».

Le matériel medical de survie Cameroun Alain Ghislain Kanga
Dans un communiqué publié ce mardi 26 janvier 2021, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun critique la gestion de la crise par les autorités camerounaises, qui ont choisi de mener la riposte en solitaire, ignorant ainsi le concours de l’opération Survie Cameroun.
Au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), la gestion de la pandémie de Coronavirus par les autorités camerounaises n’a jamais fait l’unanimité. Le parti de Maurice Kamto a toujours estimé que la riposte du gouvernement a été mal organisée, et que l’Etat-gendarme n’a pas pleinement joué son rôle pour empêcher la propagation du virus.

Dans un communiqué publié ce mardi 26 janvier 2021, le secrétaire national à la santé et à la protection sociale de ce parti, Appollinaire Legrand Oko, exprime les inquiétudes de sa formation politique au sujet des «graves manquements d’ordre politique, programmatique et éthique observés dans la gestion de la première vague épidémique du Covid-19».

Pour lui, dès l’apparition du virus au Cameroun, l’on a assisté à une sorte de saupoudrage dans le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement, avec le non respect de fermeture partielle des «bars et boîtes de nuit», non sans déplorer la baisse des salaires des médecins.

Le MRC pense que cette riposte aurait été plus efficace si le gouvernement s’était montré coopératif avec d’autres entités soucieuses de lutter contre la pandémie. Il dénonce l’«hostilité d’une rare violence vis-à-vis des dons de l’initiative citoyenne Survie-Cameroun-Survival-Initiative (SCSI). Alors que le Cameroun manquait de tests pour mettre en œuvre sa stratégie de recherche active et précoce des cas, des tests offerts gratuitement par SCSI au ministère de la Santé ont été refusés pour des raisons restées obscures, et dans tous les cas, non justifiables».

Le parti de Maurice Kamto pense ainsi que le gouvernement a délibérement compromis la sécurité sanitaire des Camerounais, et s’interroge sur «sa capacité actuelle à conduire une véritable politique nationale de lutte efficace contre le Covid-19 dans notre pays». Il invite par ailleurs le gouvernement à revoir en profondeur sa politique en matière de gestion de cette crise, et demande au peuple camerounais de redoubler de vigilance dans l’observance des mesures barrières.

REF: Cameroon Info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.