Licenciement massif dans la fonction publique : Comment comprendre le gros ménage de Paul Biya (Vidéo)

0

Dans une note d’information publiée le 13 octobre 2022, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Joseph Lé, annonce « la radiation d’office de 56 fonctionnaires et le licenciement de 859 agents de l’État relevant du Code du travail », soit 915 personnels au total.

La décision a été prise à la suite d’une opération de recensement des agents de l’État lancée il y a plusieurs mois selon le ministre. Cette décision qui porte à plus de 1400 le nombre d’agents radiés de la Fonction publique depuis un an, s’inscrit dans le cadre « de la phase contentieuse de l’opération de comptage physique des personnels de l’État (Coppe) ». La liste des agents radiés a été publiée en fin de semaine dernière à Yaoundé.

Officiellement, ils sont radiés pour abandon de poste, a fait savoir Joseph Lé, le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative (Minfopra).

Initié par le gouvernement camerounais en 2018, le Coppe avait pour but d’assainir le fichier solde de l’État, en y extirpant les personnels qui y émargent indûment. À la faveur de cette opération, l’État du Cameroun a réalisé des économies de 40 milliards de FCFA sur la masse salariale des agents publics en 2020. Ce chiffre a été révélé par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, lors de la présentation du programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’année 2021.

Voir en dessous les explications juridiques de ce licenciement par notre confrère Equinoxe Télévision.

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire