Succession à Biya: les élites de l’extrême nord préparent le fils d’Ahmadou Ahidjo

0
1635

Une semaine après les obsèques de l’ancienne première dame du Cameroun, des rumeurs persistantes suggèrent que la candidature du fils de l’ancien chef de l’Etat Mohamadou Badjicka Ahidjo pour la prochaine élection présidentielle aurait lieu dans la cuisine, soutenue par certaines élites du Grand Nord. .

Cameroun : de retour au pays, Aminatou Ahidjo veut tourner la page – Jeune  Afrique

Un front de revendication né pour exprimer cette part de colère du pays contre le régime Biya. Tout a commencé il y a un mois, exactement en même temps que le Mouvement des citoyens franckistes pour la paix et l’unité du Cameroun (Mcfp), créé pour soutenir la candidature de Franck Emmanuel Biya à la prochaine élection présidentielle, a lancé cette année une vaste campagne médiatique étrange projet . Des rumeurs folles annonçaient la création d’un mouvement de collecte de fonds de baptême pour la candidature de Mohamadou Badjicka Ahidjo, le fils du défunt président de la République d’Ahmadou Ahidjo. Ce groupe, qui est connu sous le nom de «mouvement badjikaiste pour la restauration du Cameroun» et dont les membres ne sont pas clairement identifiables, a le credo de suivre l’héritage du premier chef d’Etat du Cameroun après les débats sur Franck Biya, dont beaucoup sont présent comme le dauphin idéal. Quelques semaines plus tard, Germaine Ahidjo est retournée à Dakar, au Sénégal, où elle était en exil depuis plus de trente ans. Le prétexte est parfait pour accélérer la mise en œuvre de l’initiative, dont les avantages et les inconvénients ne sont toujours pas clairs.

Le notaire camerounais est-il membre d'une profession libérale ? | Photos

Soif de variété

Après les obsèques de l’ancienne première dame, un grand rassemblement au stade de sports Ahmadou Ahidjo est annoncé dans les prochains jours. À moins d’être officiellement confirmé, il a déclaré secrètement que les experts du régime, originaires de l’extrême nord, étaient en mouvement pour démontrer au régime de Biya que cette partie du pays aurait été abandonnée depuis le renouvellement du pouvoir, a également des chances de prendre. les rênes du pays. Ces défenseurs de la candidature de Badjicka Ahidjo sont déterminés à faire entendre leur voix. Triomphant sinon célébré, l’ancien ambassadeur jure de ne jamais avoir été contacté au sujet d’une telle initiative. Il le répétera également s’il reporte une assignation à comparaître de la Présidence de la République par crainte de caler l’affaire. Dans le contexte politique du Cameroun, marqué par les rides identitaires et la résurgence du communautarisme politique, les nostalgiques du tout premier président camerounais continuent de saturer les réseaux sociaux et de rassembler les foules de minuit pour mobiliser le plus de monde possible pour ce « noble cause « leurs paroles.

Leçons de l'élection présidentielle camerounaise de 2018 - Sens public

Ce mouvement, qui se rassemble autour des valeurs d’unité, de développement et de prospérité, dit avoir l’aval des filles Ahidjo, à l’exception d’Aminatou, qui est accusée de jouer le pouvoir au détriment de la famille qui entretenait les relations, avoir accepté. astucieux avec le successeur constitutionnel de son défunt père. Qui n’a rien fait en plus de trente ans de gouvernement pour ramener les restes d’Ahidjo au Cameroun. Jointes par nous au téléphone, elles refusent de répondre à la question et demandent poliment au journaliste de les laisser pleurer leur mère au nom du respect des morts et de la décence que de nombreux opportunistes foulent aux pieds.

vengeance

Le problème est que le messager a appris qu’une autre frange d’élite du nord, qui veut utiliser cette situation présentée par certains observateurs comme une menace du régime, pour montrer aux apparatchiks du pouvoir que les fils et filles d’Ahidjo sont après eux Paul avoir Biya est en embuscade. Le but de leur approche au moins légitime est de croire que les descendants du premier président ont soif de se venger de l’homme du 6 novembre 1982 que le nord s’apprête à vomir lors de l’élection présidentielle de 2025.

Succession de Biya: 'les descendants' d'Ahidjo se réveillent enfin

Le nom Aboubakar Ousmane Mey apparaît de plus en plus parmi les feux d’artifice. Le fondateur de l’ONG Justice Plus en 2014, qui n’a jamais dissimulé sa colère contre le locataire d’Etoudi, avait annoncé la création d’une coordination départementale et régionale dans le cadre des efforts de rapatriement de la dépouille du président Ahmadou Ahidjo. Puis en 2020, il a nommé un coordinateur diplomatique au comité de pilotage international de l’association dans l’espoir que son objectif serait atteint.

Actualités Cameroun :: POURQUOI FRANCK BIYA NE SERA JAMAIS PRÉSIDENT DE LA  RÉPUBLIQUE DE CE PAYS :: Cameroon news

Biya et le Cameroun en ruines
S’il reste difficile de dire exactement s’il est le penseur de ce réseau, il n’en demeure pas moins qu’il a grandement contribué à la manifestation du sentiment anti-Biya dans l’extrême nord. Un combat qu’il défend et accepte pleinement. « Paul Biya est en retard, autant que nous lui devons le respect pour son âge, il doit être à la hauteur de son âge.

RF:https://www.camerounweb.com/

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis



Lire aussi  Alerte projet terroriste: des engins explosifs en provenance du Nigeria saisis