Succession – Franck Biya prochain président : voici les confidences de François Soudan sur RFI

0

Franck Biya successeur de son père ? Le sujet a été évoqué dimanche sur RFI par François Soudan, le Directeur de la rédaction de Jeune Afrique. Selon ce dernier, Franck Biya entoure de mystère son projet de prendre la place de son père. Même s’il n’a pas officialisé ses intentions, le fils aîné de Paul Biya n’a jamais pris ses distances vis-à-vis des mouvements « Franckistes » qui l’annoncent comme le prochain président du Cameroun. La dernière visite du président français Emmanuel Macron au Cameroun et été l’occasion pour Franck Biya de se rapprocher un peu plus de l’Elysée.

« Il y a une demi-douzaine de groupes d’organisation de soutien bruyant qui ne font pas mystère de leur souhait de voir le fils succéder au père. Ceux qu’on appelle les Frankistes. Lui-même reste discret, il n’approuve pas et il ne désapprouve pas ces débordantes manifestations d’affection qui sont peut-être pour lui, le moyen de tester l’opinion. Chacun aura remarqué que Paul Biya l’a en quelque sorte officiellement présenté à Emmanuel Macron il y a trois mois à Yaoundé. Une présentation pas un adoubement évidemment ou en tout cas pas encore », a déclaré François Soudan.

Guerre de clan

Paul Biya avait tout prévu, confie à CamerounWeb, une source à la présidence. Le président de la République aurait confié la gestion du pays à Ferdinand Ngoh Ngoh le temps que son fils aîné prenne la main en matière de gestion de la chose publique. Conseiller de son père sans statut officiel, Franck Biya avait donc pendant de longues années, échappé aux projecteurs des médias. Tout est fait pour faire croire à l’opinion que Ferdinand Ngoh Ngoh était le prochain dauphin de Paul Biya. Mais la tendance semble changer. Franck Biya s’est révélé aux Camerounais.

Il a été reçu à l’Elysée selon les confidences de Jeune Afrique et s’était entretenu avec Emmanuel Macron lors de sa dernière visite au Cameroun. Ce déplacement selon plusieurs source vise à confirmer la volonté de Paul Biya sur son plan de succession. Si l’heure de Franck Biya de monter aux affaires semble avoir sonné qu’en est-il de Ferdinand Ngoh Ngoh dont le sort ressemble désormais de plus en plus à celui de ses prédécesseurs.

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire