TCS- Jours sombres : ‘Ngoh Ngoh ne s’en sortira pas’, voici un plan secret contre le SGPR dévoilé (Vidéo)

0

Des indiscrétions murmuraient depuis longtemps que la Brigade d’Intervention Rapide du Cameroun était sous l’autorité du Secrétariat général de la présidence de la République du Cameroun. Aucun décret, loi ou texte ne confirmait cette théorie.

Dans une chronique sur sa chaine YouTube, le journaliste Michel Biem Tong affirme que la BIR serait sous la main mise de Ferdinand Ngoh Ngoh et pas que.

« Je puis dire à l’homme à la punk (Ferdinand Ngoh Ngoh, ndlr) qu’il ne s’en sortira pas parce que la France soutient Franck Biya, une bonne partie des officiers supérieurs et généraux de l’armée camerounaise soutiennent Franck Biya. La seule chose que contrôle Ferdinand Ngoh Ngoh, ce n’est que le BIR et quelle BIR même ? Parce qu’il y a plusieurs sections. La garde présidentielle, c’est le clan des Bulu qui la contrôle. La direction de la sécurité présidentielle se trouve entre les mains du clan des Bulu. Comment Ngoh Ngoh fera pour s’en sortir ? Si Ferdinand Ngoh Ngoh lance les enquêtes sur la ligne 94 et 65, c’est parce qu’il ne veut pas mourir seul » indique le journaliste Michel Biem Tong dans sa chronique sur sa chaine YouTube.

Pour ceux qui ne savent ce qu’est le clan des Bulu, il s’agit entre autres, du ministre des finances Louis-Paul Motaze, du Garde des Sceaux, ministre de la Justice Laurent Esso, du ‘fils aîné’ du président de la République, Emmanuel Franck Biya, de l’homme d’affaires Amougou Belinga, de Samuel Mvondo Ayolo et surtout le gestionnaire de la ligne 94 au MINEPAT Jean Sylvain Mvondo.

TWI NEWS

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire