ACAHIJEC, en collaboration avec le CVUC, lance le Plaidoyer National : « UNE ÉCOLE, DES TOILETTES DÉCENTES. †

0

Sous le haut patronage de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, l’Association Camerounaise d’Aide à l’Hygiène et à l’Insertion des Jeunes dans les Collectivités (ACAHIJEC) en collaboration avec les Communes et Villes Unies du Cameroun (CVUC) mène un plaidoyer national pour l’amélioration de la qualité de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène dans les écoles maternelles et primaires publiques au Cameroun.

Le lancement officiel du Plaidoyer National sous le thème « Une école, des toilettes décentes » aura lieu à la salle des fêtes de la Mairie de Yaoundé le jeudi 12 mai 2022 à partir de 8 heures.
L’étude menée sur un échantillon représentatif de grandes villes, de villes moyennes et de zones semi-urbaines montre que nos écoles souffrent d’un grave manque d’assainissement :

  • Absence de toilettes décentes
  • Points d’eau insuffisants
  • Conditions insalubres autour des points critiques.

Cette même étude nous apprend que :

  • 68% des toilettes des écoles publiques sont dans un état de délabrement total :
    • Planchers nus non finis
    • Manque d’aération
    • Exiguité des lieux
    • Trous de selles inappropriés (parfois trop gros, parfois trop étroits)
    • Regards, puits, fosses septiques non standards et très rarement vidés
    • Derrière les toilettes propices au développement des moustiques et moustiques anophèles.
  • les 32 % restants restent en deçà des normes tolérées ; Rareté des points d’eau, conduisant certains établissements à imposer l’approvisionnement en eau au sein de certains établissements aux élèves qui y sont associés l’affection de certains élèves pour le nettoyage desdits lieux ceci sans protection ni surveillance adéquate in fine la mauvaise utilisation (peu ou pas responsable) des toilettes disponibles.

Sur la base du décret n° 2001/041 du 19 février 2001 portant organisation des établissements d’enseignement et fixant les dotations des administrateurs scolaires, ne permet pas le financement pérenne de l’entretien des sanitaires sur ses ressources propres et Suite aux données fournies par Selon le guide statistique du Ministère de l’Education de Base 2019/2020, le Cameroun a une population scolaire maternelle et primaire publique de 3 459 294 élèves répartis dans 17 325 écoles et est encadré par 59 826 personnes dans 10 régions.

En se référant à ces différents éléments, l’Association Camerounaise d’Aide à l’Hygiène et à l’Intégration des Jeunes dans les Collectivités (ACAHIJEC) en collaboration avec les Collectivités et les Cités Unies du Cameroun fait ce plaidoyer : « une école des toilettes décentes » vers :

  • décideurs publics à différents niveaux (gouvernement, institutions publiques et parapubliques,)
  • Collectivités territoriales décentralisées (communes, régions, etc…)
  • Parlementaires (députés et sénateurs)
  • secteur privé
  • société civile
  • Partenaires techniques et financiers
  • Organisations internationales
  • Médias etc…

L’école nous tend la main, nos enfants crient à l’aide et l’avenir nous regarde. Alors unissons-nous et agissons.

Patrice Siméon RSE / CELCOM ACAHIJEC

#ACAHIJEC #collaboration #avec #CVUC #lance #Plaidoyer #National #UNE #ÉCOLE #DES #TOILETTES #DÉCENTES

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire