Affaire Ngoh Ngoh: le bras de fer se poursuit, voici l’entrée en guerre de la Première dame!

0

Les informations sur le mandat d’amener de Ferdinand Ngoh Ngoh n’est pas une affaire de rumeurs. Dans le sérails, un bras de fer fait rage. Les dernières informations ne sont pas bonnes pour le SGPR. L’on annonce le bouclage de son dossier d’interpellation dans la nouvelle semaine qui commence dans quelques heures.

Pour se sortir d’affaire, le tout puissant secrétaire générale de la présidence qui a la délégation de signature de Paul Biya, aurait fait appel à la Première Dame. Chantal Biya est donc rentrée en guerre et aurait pris le parti du SGPR, même si le chef de l’Etat a donné son accord pour que Ngoh Ngoh soit auditionné dans le cadre du Covidgate. Mais malin qu’il est, il est certain que ses ennemis pourraient profiter de cette audition pour l’écrouer, comme la prochaine victime de l’opérations Epervier.

Il faut dire que Ngoh Ngoh en lançant le Conseil Supérieur de l’Etat aux trousses de Paul Motaze, s’attendait que les amis de ce dernier, au rang desquels le ministre de la Justice et garde des Sceaux Laurent Esso, il s’exposait à des poursuites de toutes sortes, et il semble qu’il ait prêté un peu le flanc en s’accaparant la gestion des Fonds Covid.

Révélations sur l’entrée en scène de Chantal Biya

La Première Dame militerait pour Ngoh Ngoh. D’après des bruts des couloirs d’Etoudi, elle se serait même opposée à son époux le chef de l’Etat, pour que Ferdinand Ngoh Ngoh ne soit pas auditionné.

« un nouvel acteur fait sont entré: Chantal Biya. Elle dit a Paul Biya que si quelqu’un touche Ferdinand Ngoh Ngoh, elle quitte le mariage », écrit Valséro dans une publication sur Facebook.

https://content.jwplatform.com/previews/q8Rw31hv

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire