Assassinats au Noso: Ayaba Cho Lucas se déchaîne sur les leaders des groupes sécessionnistes

0

Pour la première fois depuis que la crise anglophone s’est transformée en conflit armé en 2017, Lucas Ayaba Cho a appelé les combattants séparatistes à s’abstenir de tourmenter les civils.

Les combattants d’Ambazonie se battent avec les forces de sécurité camerounaises depuis 2017
Pour la plupart, les troupes gouvernementales ont été accusées de toutes les atrocités commises dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun.

Cependant, dans un message audio circulant sur les réseaux sociaux le lundi 25 janvier 2021, Ayaba Cho, commandant en chef des Forces de défense d’Ambazonie (ADF), regrette que des combattants armés se battent désormais pour leur ventre.

Il a déclaré que les hommes armés extirpaient la vie de la population au lieu de mener le combat pour créer l’État d’Ambazonie.

«Quand je vois un soldat mourir à cause de la brutalité, du vol, j’ai honte. Mémoire perdue, mémoire gaspillée. J’ai honte que des hommes et des femmes courageux qui se sont levés pour défier le Cameroun soient devenus de petits criminels essayant d’obtenir de la nourriture, harcelant les gens, mendiant de la nourriture », a-t-il déclaré. «Je n’ai pas seulement honte, je me sens en colère. Colère envers de telles personnes plus que moi même envers La République. C’est une honte.

Le patron des ADF qui réside en Norvège dit que les combattants d’Ambazonia ont depuis longtemps cessé de se battre pour le peuple et se battent plutôt pour s’enrichir.

«Mandela a passé 27 ans en prison, n’a jamais cligné des yeux, a été forcée de faire des travaux forcés. Les Sud-Africains ont duré plus d’un demi-siècle. Vous avez des gars qui se battent depuis quatre ans. Ils se sont transformés en petits criminels », a-t-il déclaré.

Ayaba ajoute que ces combattants ne se souviendront que de la douleur qu’ils ont causée aux masses.

«Au lieu d’être considérés comme des héros au sein de nos communautés, au lieu d’être considérés comme des personnes qui protègent nos civils, ils sont considérés comme des bourreaux. Ne pas tourmenter pour faire avancer les choses, tourmenter pour manger, boire. Comme certains d’entre vous sont devenus bon marché. Le général Ivo devrait froncer les sourcils et pleurer », a déclaré Ayaba. «Tous ces grands patriotes, Fiango et les autres, devraient regarder ces personnes avec respect et dédain. Il est déplaisant de voir des soldats tomber parce qu’ils harcèlent la population. »

Ambazonia Defence Forces (ADF) dirigées par Ayaba Cho Lucas
Ayaba a crié: «Vous n’avez pas de cervelle ou quoi? L’autre jour, j’ai dit que j’avais imposé un impôt étranger direct sur toutes les entreprises étrangères. Vous tourmentez les mères des villageois, même là où elles enterrent leurs morts. Quel sacrilège!

Il déplore que des séparatistes armés extorquent de l’argent même aux familles en deuil qui enterrent leurs morts.

«Quel sacrilège pour les coutumes et la tradition qui nous sont chères. Que sont devenus certains d’entre vous? Que sont réellement devenus certains d’entre vous? Qui êtes vous? Pourquoi vous battez-vous? Rejoignez l’armée de la République et devenez un bourreau. Arrêtez de donner une mauvaise réputation à notre lutte pour la libération. Arrêtez de nous donner des nuits blanches tous les jours.

«Chaque jour, vous allez chercher des gens, les transporter, collecter de l’argent. Vous vous souvenez de Charles Taylor? C’était un chef de guerre. Il est devenu président. Tu sais o il est? En prison quelque part. Vous connaissez Prince Johnson?

Ayaba dit à ses disciples que le jour du jugement est proche et que personne ne sera épargné.

«Permettez-moi de vous dire quelque chose, tout le monde, même les patriotes, les nationalistes qui passent leur temps à tourmenter la population, ceux qui encouragent, propagent la torture, la brutalité systématique, la brutalité contre notre propre population civile, c’est une question de temps. Si votre corps ne gît pas dans la rue, gaspillé, pour être mangé par les vautours, la justice d’Ambazonia s’occupera de vous.

«Personne ne se souviendra de votre courage. Ils ne se souviendront que du tourment que vous avez instillé dans le corps politique de la société ambazonienne. Vous ne pouvez pas transformer une guerre populaire pour la liberté en une guerre de la honte où chaque jour je suis interrogé par des journalistes sur A, B ou C à cause de criminels et de l’irresponsabilité des commandants qui travaillent dans ces lieux.

«Comment est-il possible que vous ayez un soldat dans votre camp qui ne cesse de donner une mauvaise réputation à votre camp? Au quotidien, nous ne dormons pas, nous assurant de pouvoir fournir. Vous devez être créatifs, ingénieux.

«Les Kurdes qui se battent depuis plus de soixante ans ont créé des restaurants, le Kebab pour pouvoir générer de l’argent. Vous volez, tuez des gens, tourmentez et harcelez les gens. C’est une honte. Et pas en notre nom, pas au nom du peuple ambazonien. C’est en votre nom.

L’audio d’Ayaba Cho a été publié après qu’un combattant ambazonien connu sous le nom de Tramadol a été tué à Bamenda en raison de ce que le chef de l’AGovC décrit comme des «excès» du combattant.

Cela survient également quelques jours après la sortie de vidéos de femmes torturées par de présumés combattants ambazoniens. On ne sait pas encore quel impact cela aura sur les combattants sur le terrain, étant donné qu’il existe plusieurs factions, Ayaba Cho Lucas ne contrôlant que les ADF.

À moins que ces appels ne soient répliqués, par conséquent, par tous les dirigeants des différents groupes armés, on ne sait pas quel sera le niveau d’impact qu’ils auront.

REF: mimimefos.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: