Bafoussam: un redoutable gang de 4 malfrats mis hors d’état de nuire

1
25

Le commissaire divisionnaire Ossomo Josué du commissariat central de la ville de Bafoussam et l’officier de police Ndjiki Polidor Justice, chef du bureau anti-gang et des membres de cette brigade viennent de renvoyer un impressionnant gang de quatre voyous Bororos. Ces bandits aguerris ont été présentés à la presse hier, mardi 5 janvier 2021, avant que les faits ne soient reconstitués dans les différents lieux où ils avaient commis leurs crimes.

Hamadou Amadou 34 ans condamné et chef de gang, Idriss Musa 29 ans, Adamu Yabuba alias Youba 29 ans, Saly Amadou alias Amidou 26 ans, ont été arrêtés tôt le matin du 26 décembre 2020 et ont depuis fait l’objet «  d’une action en justice avec motif , Combinaison de tentative d’assassinat, port dangereux d’armes à feu, vol à main armée.

La ville de Bafoussam a connu récemment une recrudescence du crime organisé alors que les jours ne tournent plus comme des nuits sans qu’un vol ne soit annoncé dans une partie de la ville. Dans ce contexte, cette brigade a été mise en place pour lutter contre ce fléau et pour tenir le policier Ndjiki Polidor Justice, qui pratiquait la perte de sommeil avec toute son équipe, responsable du travail effectué dans la ville. par Bafoussam. L’histoire remonte à la nuit du 16 au 17 décembre 2020, lorsque M. Fossi Jean Pierre, propriétaire d’un bar dans un endroit appelé marché «C», a été abattu par ce dernier, qui est immédiatement parti chasser mais pour combien de temps.

Ce service de police dynamique est informé, bien que l’enquête ne lui ait pas été confiée. La police avait reçu une plainte du Sieur Fossi Janvier, connu sous le nom de Père Gaz, un commerçant de Bafoussam, qui avait signalé un vol à son domicile dans le quartier de Banengo. À ce moment-là, deux d’entre eux ont été arrêtés et l’enquête a conduit respectivement au troisième et au quatrième voleur. Les auteurs présumés ont tous avoué être les meurtriers du Fossi Jean Pierre dit Macabo Bar.

Lors de la reconstitution des faits sur les lieux du crime, les populations qui en avaient assez ont montré leur colère en essayant de combattre ces voleurs de routes, mais en vain. parce que les Fmo étaient là et ont pleinement rempli leur mission souveraine. La coopération entre la population et la police est à saluer. Les 4 voyous présumés sont déférés au tribunal militaire de Bafoussam pour la clarification des faits dont ils sont accusés.

ref: Le Quotidien

QU’EN PENSEZ-VOUS?

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]