Bangou : Une élite de la diaspora offre gracieusement un puits à la communauté scolaire de Tamdjo

0

Grâce à ce don de Josiane Djanang Ghoyep, l’eau potable coule désormais librement dans le quartier de Tamdjo, à la grande satisfaction des parents et des enfants.

27 janvier 2023 ! Une journée mémorable et inédite, qui restera à jamais dans la mémoire des tout-petits de la Maternelle Tamdjo, ainsi que des élèves de l’école publique et du CES du même lieu (les trois branches sont placées l’une à côté de l’autre). Une journée tout aussi merveilleuse pour les habitants de Tamdjo et Kepche. En effet, l’histoire retiendra que c’est ce jour-là que le tout premier puits d’eau de Tamdjo a été inauguré et mis à la disposition de la communauté scolaire et de la population. Il convient de souligner que Tamdjo est un quartier périphérique du village de Kenong (Lagueu), adjacent au village de Kepche, dans le groupe Bangoua.

Ce travail a été entièrement financé par Aïcha Méziane Josiane Djanang Ghoyep, une jeune camerounaise vivant en Suisse. N’ayant pas fait le déplacement pour la cérémonie de passation, elle était représentée par ses parents, en l’occurrence le procureur de gendarmerie à la retraite René Ghoyep et son épouse. Selon le directeur de l’ouvrage Tella Elvis, il s’agit d’un puits ultra-moderne avec un château d’eau d’une capacité de 3 mètres cubes. Le forage a été effectué à une profondeur de 110 mètres. Le coût total des travaux, à savoir château, forage, installation, plomberie et électricité, est estimé à près de 4 millions de nos francs. Il a fallu un mois entier pour le terminer.

Présidée par le représentant du sous-préfet du district de Bangou, en présence des autorités politiques et administratives traditionnelles, la cérémonie de remise de ce joyau s’est articulée autour de plusieurs allocutions entrecoupées d’un intermède musical interprété par les élèves des trois écoles. à tamdjo. Après la remise du bouquet de fleurs à la culée, suivi d’un intermède musical et du discours de bienvenue du chef du village, le directeur du CES de Tamdjo Rigobert Léopold Timamo a pris la parole au nom de la communauté éducative. Après les plaisanteries et autres, il s’adressa au donateur comme suit : « Madame la Donatrice, l’approvisionnement en eau potable était une préoccupation pour la population de Tamdjo en général et la communauté scolaire en particulier ; la construction de ce puits arrive au bon moment. Nous exprimons nos sincères remerciements et que Dieu vous récompense au centuple pour les ressources dépensées pour ce don. »

L’ancêtre du donateur a donné les raisons de cette entreprise: « J’ai servi dans la gendarmerie nationale pendant 34 ans, j’y suis retourné comme sous-officier supérieur de gendarmerie, officier de police judiciaire. Pendant mon service, j’ai traversé de nombreuses régions du pays où j’ai vu des gens lutter pour trouver une goutte d’eau… J’avais hâte de faire ma part pour que les gens aient « de l’eau potable ». Ma première fille Josiane avec qui je voyage m’a dit papa s’il te plait à Dieu nous t’aiderons un jour à réaliser ton projet. Par exemple, elle m’a dit il y a plus d’un an qu’il était temps de réaliser ce projet… »

« Nous comptons sur nos enfants installés ailleurs pour nous soutenir dans nos projets de développement. Par conséquent, je vais demander à tous les étudiants d’applaudir Mme Djanang Ghoyep. C’est l’exemple à suivre pour les élites de Bangou… Dites à l’échanson que nous la félicitons, car pour moi elle devient comme une lanterne qui brille… », a déclaré Paul Sikapin, maire de la commune de Bangou. Les allocutions se terminaient par celle du représentant du sous-préfet. Après l’inauguration du forage et la dégustation d’eau douce par les autorités, une réception a été organisée au domicile des parents du donateur à Kepche.

#Bangou #Une #élite #diaspora #offre #gracieusement #puits #communauté #scolaire #Tamdjo

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire