Cameroun : 10 000 titres nationaux délivrés en 2022

0

Le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Henri Eyebe Ayissi, veut moderniser les fichiers afin de gérer le patrimoine national.

La question des titres fonciers a suscité de nombreux débats au Cameroun ces dernières années. Plusieurs titres fonciers ont vu le jour sur un même terrain avec, en prime, des procès devant les tribunaux. Si la question foncière occupe une grande partie des affaires dans le rôle, le gouvernement veut anticiper cela pour éviter les troubles sociaux. Hier 30 novembre 2022, le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Henri Eyebe Ayissi, était devant les membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale pour défendre son enveloppe pour l’exercice 2023.

Le ministre a été chargé de moderniser le cadastre en poursuivant la mise en place du réseau géodésique du Cameroun, qui devrait éviter à l’avenir la double délimitation et le chevauchement des titres fonciers avec les liaisons par satellite. Cela s’inscrit dans une démarche globale de maîtrise du patrimoine foncier national avec des coordonnées dans les 10 régions du pays. Le ministre veut faciliter l’accès à la terre en établissant des droits fondamentaux pour tous. En 2022, plus de 10 000 titres fonciers seront établis dont plus de la moitié pour les hommes, plus de 5 000 pour les femmes et plus de 2 000 pour les collectivités territoriales décentralisées. « En 2022, nous avons travaillé sur l’optimisation des recettes de l’État. Nous avons déjà dépassé les 101 % par rapport à l’objectif budgétaire en novembre de cette année. Ce sont ces réalisations de 2022 que nous voulons poursuivre », a souligné le ministre.

Et d’ajouter : « En 2023, nous nous concentrerons sur ce que nous avons commencé en 2022. Il va falloir réconcilier l’Etat et le peuple avec des services de café de l’esprit. J’ai signé une circulaire relative à l’harmonisation et à la codification des redevances facturées aux usagers pour les procédures de descente sur le terrain ; qu’il s’agisse de procédures de processus, de files d’attente pour que les gens sachent de quoi il s’agit ».

L’un des chantiers majeurs du ministère des domaines, du cadastre et des affaires foncières reste le peaufinage de la législation foncière camerounaise au cours de cette année pour mieux peaufiner le projet de loi en préparation.

Solière Champlain Paka

#Cameroun #titres #nationaux #délivrés

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire