Cameroun – Accusations de tribalisme à la CRTV / Charles Ndongo (DG) : « Le débat actuel sur les tentatives de saisie de la CRTV par certaines communautés ne résonnera jamais favorablement en moi »

0

En installant les responsables récemment nommés à la CRTV, le patron de la radio-télévision publique camerounaise a écarté les accusations de tribalisme portées contre lui.

Charles Ndongo voulait faire un point : « La CRTV, c’est l’héritage des camerounais, tous camerounais ; toutes composantes et tendances confondues. Le débat actuel sur la propension à la confiscation de la CRTV par une communauté ne résonnera jamais favorablement avec moi., a déclaré le directeur général de l’Agence publique de la radio et de la télévision du Cameroun.

Par exemple, le 30 juin 2021, le journaliste s’est exprimé lors de la cérémonie d’installation des fonctionnaires nommés à l’issue du conseil d’administration le 25 juin.

En effet, l’ancien reporter des activités présidentielles répondait depuis plusieurs mois aux allégations de tribalisme à son encontre.

Ces allégations, soutenues par le lanceur d’alerte Boris Bertolt, indiquent que depuis sa nomination à la tête de la CRTV en 2016, Charles Ndongo a promu une seule communauté, la sienne, au détriment des autres.

Ces derniers jours, ces allégations se sont renforcées à la suite de l’affaire Coco Argentée. Le chanteur de Bikutsi est également accusé de tribalisme après deux émissions ratées sur CRTV Télé.

Répondant à la mise à jour du DG de la CRTV, voici le message publié par Boris Bertolt :

« Après cette sortie du DG de la CRTV, Charles Ndongo, sortie dont je salue au passage, je ne donnerai pour le moment aucune information sur les événements récents.

Pourtant, j’aurais pris très au sérieux que nous soyons venus demander des quotas ethniques.

Mais ce qu’il faut voir derrière ce départ de Charles et en particulier ses propos, c’est qu’il reconnaît qu’il y a eu des manœuvres souterraines écoeurantes. Quelques jours avant l’incident de Coco Argentée, l’ambiance était déjà pesante et il le sait. L’affaire Coco Argentée vient de soulever le couvercle d’une marmite.

Ce que je n’ai jamais compris, c’est pourquoi Charles Ndongo a voulu rencontrer Coco Argenté avant d’écouter d’abord ses propres journalistes. Pourtant, il a le devoir de les protéger dès le départ.

Mais n’importe qui peut faire des choix.

Les éclaircissements d’aujourd’hui sont tout à son honneur et je pense avoir fait mon travail de lanceur d’alerte. Ce fichier est prêt pour l’instant ”.

.

#Cameroun #Accusations #tribalisme #CRTV #Charles #Ndongo #débat #actuel #sur #les #tentatives #saisie #CRTV #par #certaines #communautés #résonnera #jamais #favorablement #moi

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire