Cameroun- Affaire de trafic d’armes : Voici pourquoi Cavaye Yeguié dénonce une manipulation!

0

Depuis quelques heures, un courrier attribué au président de l’Assemblée nationale Cavaye Yeguié et adressé au président de la transition tchadienne circulait sur les réseaux sociaux. Cette note dénonçait un député qui se livrerait à un trafic d’arme. Il s’agit d’un faux document rétorque les services de l’Assemblée nationale.

« Le Directeur de Cabinet du Président de l’Assemblée Nationale porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que, depuis un certain temps, des individus sans foi ni loi font circuler des informations sans fondements, dans les réseaux sociaux pour ternir l’image du Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale, son entourage et ses collaborateurs dans le but inavoué de déstabiliser ladite personnalité. Aussi convient-il de souligner pour le déplorer que ces mises en scène ont franchi un nouveau palier, depuis la publication d’une correspondance mettant en cause un personnage soupçonné des pratiques mafieuses tant à l’intérieur qu’a l’extérieur du Cameroun. Sous ce rapport, il tient à rappeler qu’au regard de la gravité des faits sus évoqués, les instances appropriées viennent d’être saisies pour faire toute la lumière sur ces allégations mensongères à l’effet de mettre hors d’état de nuire ces criminels tapis dans l’ombre afin que force reste à la loi », évoque le communiqué de l’assemblée nationale.

« Excellence Monsieur le Président de la transition, J’ai l’insigne honneur de porter d votre connaissance que nous avons reçue des informations précises de premier plan selon lesquelles le Député Camerounais KAMSSOULOUM ABBA MUR, questeur au bureau de l’Assemblée Nationale, se livre à des activités de trafic d’armes de guerre le long des frontières Cameroun-Tchad. En effet, ce membre de bureau de notre auguste chambre, élu du parti au pouvoir appartenant sociologiquement d l’ethnie Arabe thon qui se trouve tant au Tchad qu’au Cameroun profite de la complicité de l’ethnie à laquelle il fait partie pour se livrer à ces activités criminelles qui menacent notre frontière commune. Sous ce rapport. Je vous suggéré et vous prie de bien vouloir prendre toutes les mesures nécessaires et utiles afin mettre un terme à ces activités pour préserver la sécurité chères à nos deux pays », pouvait-on dans le faux courrier de Cavaye Yeguié au président du CMT du Tchad.

Source: camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire