Cameroun – Conflit foncier : L’évêque de Bertoua, M. Joseph Atanga, accusé d’accaparement de terres dans le village Est de Nganké (vidéo)

0

Les habitants de cette région résistent à ce qu’ils considèrent comme une arnaque foncière avec l’homme de Dieu à la barre.

Le ruisseau ne coule plus entre l’église catholique et la population du village NgankeDans le quartier Bertoua 1estrégion de ballast. Et à juste titre, les villageois sont derrière l’évêque de Bertouadirecteur Joseph Atanga, qu’ils accusent d’exproprier des terres pour réaliser des projets du diocèse. L’archidiocèse de Bertoua aurait demandé une superficie de 40 hectares pour ses projets en ce lieu, mais s’approprierait plus du triple de cette somme.

La population se révolte contre l’homme de Dieu, et l’a fait savoir à nos collègues de  » nouvelles orientales « , via leur compte Facebook. » Il nous a demandé 40 hectares, qui ont été accordés par trois grandes familles du village. Il a obtenu les 40 hectares, mais il a déjà 17 hectares, en plus des 40. Et aussi 180 hectares pour lui-même. Qu’est-ce que la mission a à voir avec tout cet espace. La population ne peut plus faire son travail sereinement.vitupérer Jean Claude Ndingaun des représentants du village Nganké.

Il accuse également l’évêque d’intimidation et de manœuvre pour faire taire sa population. Les villageois ont entamé des manifestations depuis samedi dernier pour attirer l’attention de l’élite politique et de l’opinion nationale sur ce qu’ils considèrent comme un  » invasion de terres ».

Un représentant de la population du village de Nganké (c) Nouvelles de l’Est

#Cameroun #Conflit #foncier #Lévêque #Bertoua #Joseph #Atanga #accusé #daccaparement #terres #dans #village #Est #Nganké #vidéo

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire