Cameroun – Coopération: Découvrez comment La conformité des diplômes délivrés par le Centre Régional Africain d’Administration du Travail au menu d’une réunion présidée par le ministre Grégoire Owona

0

L’actuel président du conseil d’administration de CRADAT a présidé cette hypothétique réunion le 5 novembre 2020 depuis Yaoundé.
Le 5 novembre 2020, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale (MINTSS), Grégoire Oona, également actuel président du conseil d’administration du Centre régional africain d’administration du travail (CRADAT), a présidé la première session annuelle du bureau exécutif du conseil d’administration de cette institution. Dirigé depuis Yaoundé.

Sur la plateforme virtuelle, cette séance de travail a réuni les Ministres du Travail du Bénin et de la République Centrafricaine et le Directeur du CRADAT, le Secrétaire Permanent du Conseil d’Administration et du Bureau Exécutif, et le Rapporteur des Procédures. Selon le journal gouvernemental Cameron Tribune dans son numéro du 9 novembre 2020, ces personnes avaient sur leur liste de discussions deux préoccupations principales: « D’une part, le mandat de l’actuel directeur des études prend fin. En juillet dernier, et d’autre part, la question de l’appariement des certificats délivrés par CRADAT. »

Selon l’actuel président du Conseil d’administration du CRADAT, «Ces deux questions, par leur nature et leurs conséquences, posent un réel défi aux 18 États membres africains du CRADAT. Parce que les pays susmentionnés ont le droit de superviser les postes administratifs ouverts au centre ainsi que le début et la fin des mandats des différents fonctionnaires nommés par le Conseil d’administration. De plus, les Etats sont également confrontés à un défi concernant la validité des certificats délivrés par le centre. »On peut lire dans les colonnes du journal.

En conséquence, «Concernant la fin du mandat du directeur des études, il a été décidé que les textes doivent être respectés jusqu’à la prochaine réunion du conseil d’administration … La deuxième décision est de rendre les certificats compatibles. CRADAT doit poursuivre le processus avec le ministère de l’enseignement supérieur afin de s’adapter à la législation applicable. Le centre en tant qu’établissement supérieur habilité à délivrer des diplômes LMD au Cameroun », comme on le lit.


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire