Cameroun – Covid 19 : Manaouda Malachie sur les talons des personnels non vaccinés

0

Le ministre de la Santé a demandé aux directeurs d’hôpitaux et aux représentants régionaux de lui fournir une liste de tous ceux qui n’ont pas encore reçu de doses.if(typeof __ez_fad_position!=’undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Le ministre de la Santé (Minsante), Manaouda Malachie est formel. Personne ne sera à l’abri du coronavirus tant que toute la population n’aura pas été vaccinée. Selon le membre du cabinet, il est inconcevable que le personnel de santé, qui devrait avoir une connaissance des procédés de fabrication des vaccins et une connaissance suffisante de l’impact de la vaccination dans le monde, et en particulier dans notre pays, en ce qui concerne au moins des maladies telles que la rougeole et polio sont les premiers à s’abreuver aux preuves scientifiques des réseaux sociaux. Pour lui : « La population, désorientée par le flot d’informations fausses, tronquées et manipulées sur ces plateformes virtuelles, attend d’elles les explications les plus claires pour être rassurée. Ces derniers prolongent les méfaits des réseaux de désinformation et, pire, prêchent par le mauvais exemple, hissant les rangs des hésitants et des vaccins sceptiques ». Selon des sources dans certains établissements de santé, les professionnels de santé hésitent à se faire vacciner. Selon le Programme Elargi de Vaccination, 52 271 agents de santé ont été vaccinés, dont 39 911 pour la première dose et 12 810 pour la seconde.

Vaccination obligatoire

Selon certaines sources, mercredi dernier le ministre a demandé aux directeurs d’hôpitaux de 1ère, 2ème et 3ème catégorie et aux députés régionaux d’établir une liste des personnels de santé qui n’ont pas encore été vaccinés. Cela signifie-t-il que la vaccination est déjà obligatoire ? De quoi doivent craindre les professionnels de santé dont les noms sont cités ? Interrogé à ce sujet, le ministre de la Santé répond sans ambages : « La vaccination relève avant tout de la responsabilité individuelle. Nous devons être conscients que lorsque nous exerçons une profession de contact, nous devons être vaccinés. Le personnel de santé doit être responsable et protéger la vie des patients. Il est inconcevable qu’un patient contracte le Covid-19 à l’hôpital. Et puis il est important pour un leader de savoir qui n’est pas aligné dans ses rangs. En concertation avec le Ministre, le Président de l’Ordre des Médecins, le Dr Guy Sandjon pense que le vaccin nous sauvera. « Je suis favorable à cette préparation du site. Le ministre de la Santé n’a pas tort. La loi dit bien que la vaccination n’est pas obligatoire. Mais la liberté de certains s’arrête là où d’autres commencent. Nous sommes dans l’urgence. Les professionnels de la santé doivent être un exemple et tous les patients seront vaccinés. Il est incompréhensible de donner aux autres ce que vous ne voulez pas vous-même. Imaginez un médecin transmettant un virus aussi grave à son patient. Cela coûtera cher à ce médecin et même à l’hôpital.

Même si nos hôpitaux ne sont plus surpeuplés, des cas sont découverts et traités dans les lieux de façon hebdomadaire, souligne le ministre, ajoutant : « l’assouplissement général de la pratique des gestes barrières est d’autant plus regrettable. Le début de la pandémie, le virus a continué à muter ».

Les réseaux sociaux à la barre

Selon les statistiques du Programme Elargi de Vaccination, la vaccination de masse se fait davantage en dehors des grandes villes comme l’Extrême-Nord, l’Est, l’Adamaoua, le Nord et le Sud. A en croire le ministre de la Santé, il y a eu une réticence à développer le vaccin contre le Covid-19, principalement à cause des manœuvres de désinformation orchestrées par des agents se cachant derrière les réseaux sociaux. « C’est là que se diffusent les idées les plus farfelues ; les expériences les plus absurdes sont présentées et de fausses preuves contradictoires sont attribuées à des scientifiques de premier plan. Les réseaux sociaux sont devenus un laboratoire malsain de manipulation des consciences en déformant les faits. Mais dans une même salle, surtout, circulent des informations fiables pour répondre à toutes les questions que l’on peut se poser sur les vaccins, leurs procédés de fabrication et de validation, leur efficacité, etc. », déplore le ministre de la Santé.

GAM

#Cameroun #Covid #Manaouda #Malachie #sur #les #talons #des #personnels #vaccinés

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: