Home Société Cameroun – Dédicace: Roman roman, Les Triplets des Nuances Edition
Société

Cameroun – Dédicace: Roman roman, Les Triplets des Nuances Edition

Le recueil de nouvelles « Ils parlent d’amour », écrit par trois auteurs, conteurs talentueux, est en librairie depuis mars 2021.

La littérature sentimentale s’affirme comme un genre littéraire indépendant. La publication de «Ils parlent d’amour» chez Nuances nous permet de le confirmer. Après «Être une femme, c’est un travail à plein temps» de Koutoukoute, la rédactrice Mariette Tchamda a remis la couverture. Et cette fois en publiant trois nouvelles qui sont des maîtres du tissage d’histoires sur une romance digne de NovelasTV. A l’image de la Britannique Barbara Cartland, reine du roman, Stéphanie Dongmo, Faustine Ange Yaga et Koutoukoute proposent des histoires à couper le souffle avec une touche très locale. Ils abordent des problèmes tels que le mariage arrangé dans «Another Chance to Love You» de Stéphanie Dongmo; mariage forcé et la vie d’un orphelin avec «Sauvé par le cheikh» de Faustine Ange Yaga et la gestion du handicap (déficience auditive) dans la vie conjugale avec «Les silences de l’amour» Koutoukoute.

Delphine, Mairam et Marie-Elisabeth, trois femmes, trois destins et trois amours. S’il est vrai que les hommes décrits dans ces histoires ressemblent aux stars que l’on voit à la télévision, les personnages des héroïnes sont plus proches de la réalité camerounaise. Delta est une journaliste obsédée par son travail et toujours célibataire à 33 ans car elle est meurtrie par son amour de la jeunesse. Mairam nous touche avec ses orphelins, tandis que la maladresse de Marie-Elisabeth, qui ne s’exprime qu’en langue des signes, ne laisse pas le lecteur indifférent.

«Ils parlent d’amour» a été consacrée à Yaoundé le 15 mai, en présence d’un public majoritairement féminin, mais assez curieux. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence des modèles sur la couverture du livre. Les lecteurs ont profité de l’occasion pour en savoir plus sur les auteurs du livre. Notamment sur Faustine Ange Yaga; le plus jeune du trio. Consultante junior dans une ONG et chroniqueuse quotidienne à ses heures perdues, elle est déjà l’auteur de deux livres. «J’écris avec passion. Une habitude que j’ai développée depuis l’enfance », dit-elle.

La note de lecture critique du journaliste Parfait Tabapsi, directeur de la publication du mensuel culturel Mosaïques, a également permis d’apprécier la profondeur de ce livre d’amour. «Ce deuxième numéro de Nuances continue le chemin vers la révélation du talent littéraire féminin local et met l’accent sur des récits de qualité. Ce faisant, il élargit également le champ des possibilités de notre littérature en ouvrant un nouveau champ à consolider, d’autant plus que cet essai se transforme avec l’attachement du lectorat qui a vu le premier livre. Cette nouvelle livraison nous semble être un bon millésime de ce point de vue et mérite notre attention car elle pourrait inaugurer un printemps heureux et une tentation », dit-il. « Ils parlent d’amour », coûte 65 000 F Cfa.

Elsa Kane

.fb-background-color {arrière-plan: #fff! important} .fb_iframe_widget_fluid_desktop iframe {largeur: 100%! important}

#Cameroun #Dédicace #Roman #roman #Les #Triplets #des #Nuances #Edition

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Le système contre Samuel Eto’o Fils : une lutte sans merci

Le politologue Aristide Mono dénonce un système qui s'attaque à Samuel Eto'o...

Opportunité pour l’Afrique : Didier Drogba et le Mondial des clubs

Didier Drogba voit dans le Mondial des clubs une chance pour l'Afrique....

La mairie de Douala saisit la justice pour annuler un prêt de 2,4 milliards FCFA

La mairie de Douala saisit la justice pour annuler un prêt de...

Cameroun: un colonel impliqué dans des enlèvements et des extorsions.

Ces derniers jours, des informations alarmantes font état d’enlèvements de citoyens par...

[quads id=1]