Cameroun – Elevage : Réapparition de la grippe aviaire à l’Ouest, cinq ans après la dernière épizootie

0

Des cas de décès de poulets sont enregistrés dans une ferme dans la localité de Bamougoum, et le Gouverneur de la région, Awa Fonka Augustine, a décidé le 6 février 2022, de l’abattage de la volaille dans cette, affinme avicréserver la filiere.

La filière avicole camerounaise est à nouveau secouée par une crise sanitaire, liée à l’apparition une nouvelle fois de la Grippe aviaire H5N1. C’est dans la région de l’Ouestet précisément dans la localité de Bamougoumque des cas de décès ont été enregistrés dans une ferme avicole, appartenant au sieur Daniel Ndefonkou, promoteur de ladite exploitation avicole. L’alerte a été donnée le 5 février dernier par le délégué régional en charge de l’Élevage de la région de l’Ouest, dans une correspondance adressée au ministre en charge de l’Élevage, le Dr Taïga.

A son tour, le patron du maroquin de l’Elevage et des pêches a saisi les autorités de la région, afin qu’elles prennent des mesures urgentes en vue de contenir la maladie. Le Gouverneur de la Région de L’Ouest, Awa Fonka Augustina sur ces entrefaites, saisi par voie épistolaire le promoteur de la ferme avicole touchée le 6 février 2022, pour l’informer d’une « opération d’abattage sanitaire d’urgence », lit-on dance cette lettre.

Dans la foulée, le patron de la région a signé un arrêté régional le même jour, pour édicter un cadre d’opérationnalisation de la gestion de cette nouvelle épizootie, avec à la clé une série de mesures préventives à observer par les opérères.

Il s’agit entre autres de la mise en œuvre des opérations d’abattage sanitaire d’urgence dans les foyers identifiés, leur destruction par incinération et enfouissement sous le contrôle des responsables des services vétérinaires avec l’apptienui de l’ordre ; érection de la barrière sanitaire au niveau de la ferme, avec interdiction d’accès à toute personne non-autorisée pendant la période du déroulement des opérations d’abattage sanitaire et le prévu des foyers ; renforcement de la surveillance des mouvements des animaux sensibles, ainsi que des produits des fermes avicoles sur l’ensemble du territoire de la région de l’Ouest ; la mise en œuvre urgente des enquêtes épidémiologiques par les services vétérinaires compétents dans les fermes avicoles, couvoirs et marchés de volailles vivantes sur l’ensemble du territoire de la région de l’Ouest ; les déplacements des volailles et produits des fermes avicoles à l’intérieur et à l’extérieur de la région de l’Ouest ne sont autorisés que pour les fermes détentrices d’un résultat du test PCR négatif datant de moins d’une semaine test ELISA négatif datant de moins de 72 heures pour l’Influenza Aviaire Hautement Pathogene (Grippe aviaire) délivré par le Laboratoire National vétérinaire (Lavanet)…

Pour mémoire, les dernières épizooties s’étaient déclarées en 2016 et 2017, et avaient généré d’énormes pertes financières au sein de la filière, attribuées à 16 milliards de FCFA.

.

#Cameroun #Elevage #Réapparition #grippe #aviaire #lOuest #cinq #ans #après #dernière #épizootie

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire