Cameroun – Formation à l’étranger : Plus de 4 000 dossiers examinés lors des travaux des 101ème et 102ème Sessions Ordinaires de la Commission Nationale d’Evaluation

0

Ces travaux se tiendront à Yaoundé le 2 septembre 2021.

La Commission nationale d’évaluation de la formation à l’étranger a poursuivi ses travaux du 101e et 102e sessions ordinaires à Yaoundé le 2 septembre 2021. Pour cette deuxième réunion de l’année 2021, il a été question de plus de 4000 diplômes de formation à l’étranger, dit le quotidien Cameroun Tribune en kiosque le 3 septembre 2021.

Les travaux présidés par le Pr. Wilfred Gabsa, le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur (MYUP) ont eu lieu dans la salle de conférence de l’école normale supérieure de Yaoundé.

Ainsi, « Les 4130 dossiers examinés à travers trois sous-comités techniques touchent les branches de l’enseignement général et technique, ainsi que les institutions qui forment les fonctionnaires du pays. La première vague d’enregistrements de 1968 s’est soldée par 37 refus, cinq faux diplômes et 1 926 équivalents décernés. Quant à la deuxième vague, 2135 équivalents ont été attribués pour 11 refus et 16 faux diplômes », écrit le journaliste.

Puis le SG du MINESUP confiait que :« Après ce travail sous-comités, nous examinerons toujours chaque dossier au cas par cas. Nous nous réjouissons également que le nombre de cas reçus par ce comité soit en augmentation, malgré la pandémie de Covid-19 et les restrictions de voyage à l’étranger », peut-on lire dans les colonnes du journal.

Notre confrère indique que la majorité de ces stocks proviennent bien des pays de la zone CEMAC (3627), par opposition à ceux de la zone CEDEAO (143). Selon Pr. Fongod Augustina Genla Nwana, directeur de la coordination des activités académiques au MINESUP, « L’évaluation commence au niveau du baccalauréat. Elle précise également que plus de 90 % des candidats qui ont déposé leur candidature ont obtenu leur baccalauréat au Tchad », allumé.

Les fichiers rejetés sont critiqués entre autres : « Éducations les délocalisations non autorisées, les faux diplômes, les formations en ligne non approuvées, ainsi que les profils et institutions non conformes qui ne sont pas autorisés à délivrer des diplômes », confie le journaliste.

Wilfried SUPPRIMER

.

#Cameroun #Formation #létranger #dossiers #examinés #lors #des #travaux #des #101ème #102ème #Sessions #Ordinaires #Commission #Nationale #dEvaluation

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.