Cameroun – Justice: Le procès des quatre militants du mouvement « Stand Up for Cameroon » est à nouveau reporté au 9 juin 2021 au tribunal militaire de Douala

0
26

Le juge a justifié ce licenciement par l’absence des suspects lors d’une audience le 12 mai.

Pour la énième fois se déroule le procès des quatre militants politiques du mouvement «Stand Up for Cameroon» deEdith Kah Walla sera retourné à nouveau. 9 juin 2021. Le tribunal militaire de Douala justifie cette saisine par l’absence des prévenus au barreau le 12 mai. Une raison que Stand Up for Cameroon trouve trompeuse, d’autant plus que les suspects étaient tous présents dans la salle et devant le juge lorsqu’il les a déclarés absents.

«Le 12 mai 2021, nos clients ont en effet été sortis de leurs cellules de la prison centrale de Douala, conduits devant le tribunal militaire, devant les tribunaux et leurs dossiers ont été rappelés et renvoyés sous prétexte. Qu’ils étaient absents. , alors que lorsque le juge ordonne la saisine, nos clients sont bien devant lui « , a répondu I Thierry Njifen, l’un des avocats des prévenus, à l’issue de cette nouvelle démission.

Ce dernier pense que c’est un « Manœuvre supplémentaire de cette justice sur commande. » Malheureusement, nous sommes arrivés jusqu’ici et continuerons de nous battre pour que nos clients soient libérés parce qu’ils n’ont rien à faire en prison. Ils n’ont commis aucun délit, ils ont simplement exprimé leurs idées politiques « , il a continué.

Sur rappel, Moussa Bello, Etienne Ntsama, Mira Ngoung et Membou Tehle ont été arrêtés à l’issue d’une réunion au siège de Stand Up For Cameroon à Douala le 18 septembre 2020. C’était à la veille des marches du 22 septembre 2020 organisées par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto et ses alliés. Ils sont inculpés et poursuivis par le tribunal militaire pour les crimes de complot, de révolution et d’insurrection, tous passibles de la réclusion à perpétuité.

Les organisations non gouvernementales (ONG) Redhac et Un Monde Avenir condamnent les abus et les intimidations. Ils sont venus dénoncer ces arrestations arbitraires en les réclamant « Leur libération immédiate et inconditionnelle ». Ils ont également exigé que le gouvernement s’en occupe « Intégrité physique et morale » des accusés, et a demandé aux Nations Unies de veiller à ce que les traités relatifs aux droits de l’homme et les traités ratifiés par le Cameroun soient respectés.

.

#Cameroun #Justice #procès #des #quatre #militants #mouvement #Stand #Cameroon #est #nouveau #reporté #juin #tribunal #militaire #Douala

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: