Cameroun: les dirigeants Sawa rencontrent les Fo’o de l’Ouest

0

Pendant trois jours dans cette région, l’accent a été mis sur le renforcement des liens d’amitié entre les monarques des aires culturelles Sawa et Grassfields.

Au son et au rythme des chants patrimoniaux, les reines mères du chef supérieur de Bamendjinda ont accueilli les neuf chefs traditionnels des départements du Wouri, du Moungo et de l’Océan à la cour royale de ce groupement du département des Bambotos le vendredi 18 novembre. Cette rencontre avec la délégation conduite par Sa Majesté Ness Essombey, Roi de Sodiko, également président de l’Association des Chefs Traditionnels du Wouri et son homologue Jean Marie Tanefo, Roi de Bamendjinda, a ainsi marqué la première phase de leur séjour dans le Grass Field. Au cours de cette visite qui s’est achevée le dimanche 20 novembre, cette délégation de chefs Sawa s’est rendue alternativement chez les hauts chefs Batoufam, Bapa, Bangoua et au sultanat Bamoun. Un séjour ponctué de visites de sites touristiques emblématiques. La visite des chefferies visées leur a permis d’apprécier les projets de la Route des chefferies. Cette visite fait partie du processus d’établissement de la route de l’eau pour la zone culturelle de Sawa par cette organisation dédiée à la préservation et à la valorisation du patrimoine culturel, naturel et créatif.

Avec trois reines, onze notables, six gardes traditionnels et une troupe de 10 danseurs, cette délégation a visité musées et cases patrimoniales à chaque étape. Il est temps pour eux de se saisir de projets de préservation et de valorisation du patrimoine culturel de ces territoires. Projets portés par les chefs impliqués dans le soutien financier et technique du programme Route des Chefferies. « L’étranger avec nous est sacré. Pas n’importe quel étranger : les chefs traditionnels qui représentent la population. Ce sont eux qui sentent la réalité du Cameroun du bout des doigts. A travers les échanges conviviaux, ils ont appris à comprendre nos traditions, notre existence. Et surtout de comprendre comment le phénomène de la traite négrière a fait rage en Occident avec les conséquences que l’on connaît », a confié Sa Majesté Jean Marie Tanefo.

En présence de Sa Majesté Edouard Eyengue, Secrétaire Général de l’Association des Chefs du Moungo, ces invités ont salué le travail des chefferies dans la transmission du patrimoine culturel camerounais aux générations présentes et futures. « Je remarque que nous avons encore une très belle tradition. La tradition est la même du nord au sud, d’est en ouest, voire du littoral. Mais je suis tellement touchée car ici à Bamendjinda on garde encore une très grande tradition. J’ai vu beaucoup de choses dans ce musée et je crois que c’est notre histoire. Nous respectons nos traditions ancestrales. C’est ce que j’ai vu aujourd’hui et cela m’a encore édifié de garder une très grande tradition, surtout pour le Cameroun. Beaucoup ne respectent pas la tradition. Et aujourd’hui, nous avons une très grande tradition. Pourtant, nous devions vous apprendre, nous les dirigeants. Je sonne l’alarme aux enfants pour qu’ils viennent de temps en temps dans les musées pour apprendre leur propre tradition », a invité Sm. David Edoube Dokoto Mponda, chef du canton d’Akwa dans le Wouri.

Sm Serge Christian Bobowam, Chef Talla à Kribi de cette délégation de chefs Sawa de la région de l’Ouest dans le cadre du programme « Meet and serve Cameroon ». Ce monarque était la « transmission des savoirs ancestraux. Il est important de noter que le musée est entretenu par des jeunes. C’est la preuve qu’ils connaissent bien l’histoire du village. Lorsque j’ai également visité ce musée, j’ai aussi remarqué que la tradition est respecté. Il est maintenant important et urgent que les Africains comprennent que notre force dépend de nos ancêtres. Et maintenant l’explication de tout ce qui tourne autour des éléments de la tradition, les Africains doivent savoir. Nous devons apprendre à les garder : l’histoire de la la pierre et l’urine. Ce sont des éléments de culture qui m’ont marqué au Musée de Bamendjinda ». Cette rencontre entre les monarques des deux aires culturelles camerounaises a été une source de satisfaction pour Sm Jean Marie Tanefo, chef de Bamendjinda. » Accueil de nos principaux interlocuteurs voilà le signe que le vivre ensemble au Cameroun est une réalité Ce n’est pas un slogan politique mais une réalité Et en retour nous nous préparerons à rendre la courtoisie. Allez aussi vers les océans, le wouri. Allez aussi sous l’arbre Essigang et d’autres pour admirer et comprendre », a-t-il projeté.

Aurélien Kanouo / 237online.com

#Cameroun #les #dirigeants #Sawa #rencontrent #les #Foo #lOuest

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire