Cameroun : Mort tragique de deux amants à Mbouda

0
235

Leurs corps ont été découverts mardi, pourris à Toussi, un village du groupe Bamendjida.if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Une découverte macabre suscite émotion, consternation et interrogations à Toussi, village du Groupe Bamendjida dans le département de Bamboutos. En fin d’après-midi du mardi 8 juin 2021, les corps sans vie de Boniface Penetchou (45 ans), connu sous le pseudonyme  »Messager » en ce lieu et Rosy Mimi Tiwa (25 ans), ont été découvertes en état de putréfaction. Alors que le cadavre de la femme gisait sur le sol entouré de traces de sang, celui de l’homme était suspendu au bout d’une corde. Selon nos informations, les deux individus étaient portés disparus depuis le week-end dernier. « Elle a quitté la maison samedi sans me dire où elle est partie samedi (5 juin 2021, NDLR). Je l’ai regardée prendre une moto pour partir malgré mon insistance à savoir où elle allait », se confie au père de Mimi.

Il était clair qu’elle retrouverait Boniface, d’autant plus que c’était le même jour qu’il disparaissait lui aussi des radars de sa famille. Informée que son mari était introuvable, la femme de Boniface, qui avait voyagé à la hâte, revient. Elle va immédiatement commencer l’enquête qui a conduit à la triste découverte. Elle a fait le tour du village alors que son mari n’était pas loin et sur leur propriété. « Lassée de chercher son mari, sa femme est sortie avec son fils. C’est ce dernier qui verra une lumière dans une loge de la concession dans la journée. Alors il regarda sous la porte et vit une femme allongée là. Lorsqu’ils ont forcé la porte avec l’aide de voisins appelés en renfort, ils ont trouvé l’homme pendu à une corde., dit un proche de Boniface.

À ce stade, le mystère plane sur les circonstances exactes de cette tragédie. Mais quelques indices font fleurir l’hypothèse du meurtre-suicide. Selon des témoins, l’état du corps de la femme suggérait qu’elle avait subi des violences avant de mourir. A-t-elle succombé à une violente bastonnade ? Son bourreau s’est-il suicidé par la suite ? Ces questions reviennent sans cesse. Surtout que nos sources rapportent que les deux amants avaient l’habitude de s’offrir publiquement en spectacle.

Boniface aimait tellement Mimi qu’il est allé rencontrer ses parents et l’a prise comme seconde épouse. « Il est venu me voir et je l’ai renvoyé retrouver sa famille pour que je sache que je lui donne ma famille. Il était parti et n’est jamais revenu », informe le père de Mimi.

if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-4-0’)};L’histoire d’amour entre ces deux tourtereaux se termine comme une tragi-comédie. Ils laissent leurs proches inconsolables.

Vivien Tonfack

#Cameroun #Mort #tragique #deux #amants #Mbouda

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: