Home Société Cameroun – NOSO : Feu général de Bamuka et ses deux éléments neutralisés
Société

Cameroun – NOSO : Feu général de Bamuka et ses deux éléments neutralisés

Une attaque meurtrière s’est produite aux premières heures de ce dimanche dans une commune du district de Ndop, département de Ngo-Ketunjia, dans la région du nord-ouest, selon plusieurs sources.

Fin de course pour un « leader séparatiste puissant ». Le Feu Général de Bamuka est tombé aux mains des Forces d’Ordre et de Sécurité. Selon une information passée par les réseaux sociaux, une attaque enregistrée aux premières heures du dimanche 27 novembre 2022 a eu lieu dans la commune de Bamessing, arrondissement de Ndop, département de Ngo-Ketunjia, région du Nord. Ouest. Lors de cette attaque, ce général ambazonien dont le vrai nom était censé être Njoya Etienne a été neutralisé avec d’autres séparatistes.

La guerre contre les séparatistes continue de faire des ravages dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Déterminée à éliminer les ennemis de la République, l’armée continue de traquer les chefs séparatistes qui multiplient également leurs attaques contre les positions militaires et les populations. Mais ces derniers jours, le rapport de force semble s’être définitivement inversé en faveur des Forces de l’Ordre. Les séparatistes semblent perdre du terrain et leurs dirigeants face à la puissance de feu des forces loyalistes.

Franck B. / 237online.com

#Cameroun #NOSO #Feu #général #Bamuka #ses #deux #éléments #neutralisés

Ref. : 237online.com

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LIRE AUSSI ...

Après avoir quitté le Real Madrid, Lenny Yoro (18 ans) intervient : « Ils ont montré… »

Après avoir quitté le Real Madrid, Lenny Yoro (18 ans) intervient :...

Soudan : les États-Unis fournissent une aide de 203 millions de dollars

L’ambassadrice de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, a déclaré que les États-Unis avaient promis...

Polémique à l’Emia : un candidat non inscrit déclaré admis, voici la vérité de l’histoire

Un nouveau scandale éclate à l’École Militaire Interarmées (Emia) avec l’admission controversée...

[quads id=1]