Cameroun: Paul Biya prêt à frapper, Ngoh Ngoh et des ministres ne pourront pas sortir du pays, voici pourquoi!

0

Les événements de ces derniers jours avec en toile de fond, le dossier relatif au mandat d’amener du Secrétaire général de la présidence de la République a poussé la rédaction de CamerounWeb à titiller un peu ses sources au Palais présidentiel.

La rédaction apprend ainsi donc que des ordres interdisant une sortie du territoire seront délivrés courant de cette semaine à plusieurs ministres dont le secrétaire général de la présidence de la République.

L’information du lanceur d’alertes Boris Bertolt, selon laquelle Biya a accordé un sursit à Ferdinand Ngoh Ngoh est en partie vraie. Sauf que cette décision ne vient pas du chef de l’Etat, mais de Ngoh Ngoh lui-même qui a pris attache (enfin de compte) avec la justice, afin d’être écouté.

Quand est-ce que Ngoh Ngoh sera écouté par le Tribunal Criminel Spécial? Comment cela va se passer? La rédaction de CamerounWeb n’a pas encore de réponses à ces questions, notre source elle-même l’ignorant.

Interdiction de sortie

Courant de cette semaine, plusieurs ministres devraient recevoir une interdiction de sortie du Cameroun. D’après notre source qui se refuse de donner les noms des personnalités concernées, ils pourraient être arrêtés dans le cadre des enquêtes ouvertes suite aux cas de détournements observés dans le cadre de la gestion des fonds Covid.

Mais la rédaction de CamerounWeb a sa petite idée sur les ministres concernés, puisse que ces derniers avaient déjà été auditionnés depuis plusieurs mois.

Au total c’est donc six (06) ministres sont passés s’expliquer devant les enquêteurs du tribunal l’année dernière.

Selon une déclaration du Premier Ministre DION NGUTE l’an dernier, Madeleine TCHUENTE du MINERESI, la Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural MBAÏROBE, Pauline Irène NGUENE des Affaires Sociales, MANAOUDA MALACHIE, MINSANTÉ et Paul Atanga Nji de l’Administration Territoriale ont été auditionnés.

Tous ont affirmé à un moment donné avoir appliqué les instructions du SGPR.

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire