Cameroun – Rachelle Ndong : L’oreille des malentendants

0
9

Cette spécialiste de la langue des signes passe la plupart de ses journées à les aider à mieux comprendre les faits qui les entourent.if(typeof __ez_fad_position != ‘undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Rachelle Ndong est assise dans l’une des chambres de la Casba à Elig Essono, maniant adroitement ses doigts. Elle accompagne le mouvement de ses mains d’un mouvement harmonieux de sa lèvre inférieure et supérieure. La perte auditive à laquelle elle est confrontée ne la quitte pas des yeux. C’est grâce à Rachelle qu’elle peut identifier jusqu’à la virgule, le travail de renforcement des capacités des personnes handicapées. Rachelle Ndong est interprète en langue des signes.

C’est une activité qu’elle pratique depuis 2007. Tout a commencé par une « curiosité banale ». « J’ai décidé d’apprendre la langue des signes parce qu’une tante l’a apprise. Je me suis intéressé à cette façon de communiquer. Je me demandais comment on pouvait communiquer avec d’autres personnes avec les doigts. Plus j’y plongeais, plus j’apprenais. » Et de poursuivre : « Enfin je me suis rendu compte que la cible, à savoir les malentendants, était en train d’être écartée ; qu’ils étaient des gens abandonnés dont on ne s’occupait pas. J’ai donc décidé de m’y investir pour les aider. Avec le besoin toujours croissant, cette jeune femme au regard empathique et compatissant a décidé de s’y consacrer totalement. « Ce sont les personnes malentendantes qui me poussent à aller sur le terrain parce qu’elles se sont rendu compte que j’allais très bien. Ils m’ont encouragé. Ma motivation première est d’aider les autres.

Avec le soutien de sa famille, Rachelle Ndong se met au service des malentendants sans se plaindre. Sa passion d’aider est plus forte que tout. « Mes proches sont très intéressés. Les personnes malentendantes ne sont pas perçues comme des personnes différentes. Ce sont des gens comme nous. Ce sont des gens très intelligents », confie l’interprète d’un ton serein.

Déterminée à perpétuer ce mode de communication, la jeune femme de moins de 35 ans a plus de 13 ans d’expérience. « Nous avons mis en place un centre de promotion avec des amis en langue des signes et en braille. L’objectif est de permettre à chacun d’apprendre ces langues. On se rend compte que lorsqu’une personne malentendante se rend dans un centre de santé ou un ministère, il y a généralement un obstacle à la communication. A travers ce centre, nous souhaitons former plusieurs personnes en vue d’aider les personnes malentendantes », explique Rachelle Ndong.

Solière Champlain Paka

#Cameroun #Rachelle #Ndong #Loreille #des #malentendants

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: