Cameroun – Risque de soulèvement : Paul Biya reçoit une lettre inquiétante, voici les détails!

0

Les difficultés d’éprouvent les Camerounais à entrer en possession de leurs cartes nationales d’identité risquent d’embraser le pays. Après l’incident intervenu dans un commissariat dans la région de l’Ouest, des voix montent pour la recherche d’une solution immédiate à ce problème qui dure des années. En effet pour se faire délivrer une carte nationale d’identité au Cameroun, les citoyens peuvent passer plus de 5 années. La militante du PCRN, Anne Féconde Noah a écrit au président de la République pour l’interpeller sur la question.

Excellence Monsieur le Président de la République,
La crise de la CNI prend dorénavant des proportions préoccupantes, le moment semble opportun pour que le Père de la Nation sur vous êtes, interveniez personnellement dans cette affaire.

A titre d’exemple,
Un compatriote lassé d’attendre la sortie de sa CNI depuis 3 ans, et sur le point de perdre une nième opportunité pour défaut de CNI, s’en est pris violemment au matériel d’un commissariat de police , avant d’être copieusement molesté par les agents de ce service et placé en garde à vue. Il s’y trouve toujours.

Des précisions apportées par son épouse, la situation a dégénéré lorsque les agents de police lui ont fait savoir que ce récépissé, est beaucoup trop vieux pour être de nouveau prorogé.

Ce malheureux incident, qui aurait pu conduire à un drame, rappelle à quel point la crise de la CNI a repris de plus belle dans notre pays.
Il y’a lieu de constater pour le déplorer, le retour aux vieilles habitudes des services en charge de la CNI au sein de la DGSN, eu égard au nombre de plaintes et de sollicitations que nous recevons quotidiennement.

La gravité de cette information, commande une réaction et notamment des actions urgentes, afin d’anticiper sur une éventuelle démultiplication de ce type d’incident , mais surtout de faire pression sur les services compétents, pour leur rappeler que ne pas avoir de CNI dans son propre pays ne fait absolument pas partie des options. Les citoyens ne devraient pas MENDIER cette pièce essentielle et incontournable au quotidien.

Si le passeport peut être produit en 48H, la CNI peut être produite en 48 jours.
On ne peut pas se prévaloir de sa citoyenneté sans CNI.
Mieux encore, tous les actes de la vie civile sont conditionnés par la présentation de la CNI, qu’un récépissé ne remplace pas.

Voyez-vous Excellence, beaucoup de vos compatriotes sont quasiment des apatrides dans votre pays, et l’explication selon laquelle les CNI sont abandonnées dans les commissariats a montré ses limites.
Les citoyens comptent sur votre réaction, en qualité de garant du bon fonctionnement des Institutions.
Très cordialement.
Anne Féconde NOAH

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire