Cameroun – Santé publique : Rupture de stock du vaccin BCG contre la tuberculose dans les hôpitaux

0

Cependant, à partir de la semaine prochaine, un retour des fournitures de vaccins aux formations sanitaires est annoncé.

Depuis le 6 juillet 2022, les hôpitaux camerounais ne sont plus autorisés à recevoir les vaccins BCG (Bacille Calmette Guérin), rapporte le bihebdomadaire ÉcoMatin de ce mercredi 7 septembre 2022. Cela fait au moins 6 semaines que les utilisateurs, en l’occurrence des nouveau-nés, n’ont pas pu recevoir ce vaccin indispensable à leur croissance. De plus, nous annonçons un retour des fournitures aux hôpitaux à partir de la semaine prochaine.

« La sortie d’usine sera annoncée le 5 septembre. Cela explique qu’il faut compter trois à quatre jours après la sortie de l’usine. Il faudrait donc l’attendre au pays entre le 12 et le 15 septembre, poursuit-elle. Par conséquent, l’approvisionnement est repris », rapporte le journal d’Emile Fidieck, qui cite également la station nationale de la Radio Télévision du Cameroun (CRTV).

Les quantités à injecter dans le circuit ne sont pas encore connues, ni des responsables du Programme Intégré de Vaccination, encore moins de ceux du Programme National de Lutte contre la Tuberculose.

Le journal ÉcoMatin indique que cette rupture n’est pas inédite car les hôpitaux camerounais connaissent régulièrement cette situation. En mars dernier, les établissements de santé ont fait face à une pénurie similaire. Le ministère de la Santé a dû passer une commande de 175 000 doses de vaccin pour remédier à la pénurie.

Le vaccin BCG est administré aux enfants âgés de 0 à 11 mois. Au Cameroun, l’incidence de la tuberculose était de 174 nouveaux cas pour 100 000 habitants en 2021, selon le ministère de la Santé.

#Cameroun #Santé #publique #Rupture #stock #vaccin #BCG #contre #tuberculose #dans #les #hôpitaux

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire