Cameroun – Tribunal militaire : Un avocat mis en examen deux fois pour la même affaire

1

Me Amungwa Tanyi, l’un des avocats d’Ayuk Tabe, dénonce le harcèlement judiciaire dont il est victime depuis plus d’un an.

Me Amungwa Tanyi, avocat au barreau du Cameroun, a été inculpé une deuxième fois de tentative de corruption par le tribunal militaire de Yaoundé le 28 septembre 2022. L’avocat d’Ayuk Tabe et de plusieurs autres séparatistes présumés a d’abord été inculpé par un juge d’instruction militaire le 10 mars 2022, de « séparation » pour la même affaire. Cette affaire est datée du 31 mai 2021. Les faits de la procédure reposent sur la fouille illégale du téléphone portable de Me Amungwa.

C’était dans les locaux du groupement de gendarmerie territoriale de Yaoundé, où l’avocat s’était rendu pour assister un de ses clients. Me Amungwa s’est alors retrouvé face à face avec son collègue qui l’avait faussement accusé d’avoir filmé l’audience. Après son arrestation, Me Amungwa a été conduit au Service Central d’Investigation Judiciaire sous prétexte que des images de propagande sécessionniste avaient été découvertes dans son téléphone portable, bien que cela soit infondé. L’avocat d’Ayuk Tabe, que nous avons contacté, confirme qu’il poursuit tranquillement ses affaires malgré une deuxième inculpation dans la même affaire en septembre dernier. Il se dit victime de son engagement à défendre les personnes dont les droits sont bafoués dans le contexte de la crise anglophone.

Dans le cadre de cette affaire, l’avocat du barreau du Cameroun a été arrêté en mai 2021 alors qu’il servait au sein du groupement de gendarmerie territoriale de Yaoundé alors qu’il assistait son client dans une procédure de prise de contrôle d’immeuble et de rébellion. « Lors de l’enquête préliminaire, Me Amungwa a utilisé son téléphone portable pour filmer. L’enquêteur s’en est rendu compte et a récupéré son téléphone pour l’exploiter. En exploitant le téléphone, le carnage qui a été découvert est là », a déclaré Me Bertrand Nzouango, avocat de l’opposant à la masse en cause. Il est accusé d’avoir dans son téléphone des vidéos de propagande en faveur des séparatistes. L’avocat a été libéré deux semaines après son arrestation.

Me Amungwa Tanyi Nicodemus est l’un des avocats qui ont défendu Ayuk Tabe, le président autoproclamé de l’État imaginaire d’Ambazonia et plusieurs dirigeants anglophones devant le tribunal militaire de Yaoundé, qui ont été condamnés à la réclusion à perpétuité par le tribunal militaire de Yaoundé pour terrorisme. actes, sécession et hostilité à la patrie. Il est également l’avocat du journaliste Kingsley Ndjoka. Ce journaliste est détenu pour complicité avec les séparatistes. Cet avocat assiste également les victimes du massacre de Ngarbuh dans le procès intenté par l’Etat du Cameroun contre certains éléments des forces armées impliqués dans ces tueries qui ont fait une vingtaine de morts en février 2020, dont des femmes enceintes et des enfants.

En juillet 2019, Me Amungwa a été arrêté à Yaoundé par les gendarmes. Il a été battu avant d’être relâché.

Prince Nguimbos / 237online.com

#Cameroun #Tribunal #militaire #avocat #mis #examen #deux #fois #pour #même #affaire

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire