Une femme tuée et des organes prélevés à Yaoundé : Choc et indignation au Cameroun

0

Une découverte sinistre à Yaoundé

Dans une nouvelle étonnante et profondément troublante, une dame, Ndjoumsi Martine Désiré, a été retrouvée morte dans un buisson du quartier Barrière de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Ses organes ont été prélevés dans ce qui semble être un rituel macabre.

Un voyage fatal

Selon des membres de sa famille, Mme Ndjoumsi avait quitté Douala le 13 juillet pour assister à un service funèbre à Yaoundé. Elle avait appelé son frère aîné pour lui montrer le chemin. Plus tard, son téléphone a cessé de répondre. Son corps a finalement été retrouvé dans les sous-bois.

Enquête en cours

Une enquête a été ouverte à Yaoundé pour traquer les derniers instants de Mme Ndjoumsi et retrouver ses assassins. Selon les premières informations, elle aurait pris un taxi avec cinq hommes à son bord. Les autorités ont scellé le corps en attendant la décision du parquet.

Insécurité croissante à Yaoundé

Cet incident fait partie d’une vague d’insécurité qui balaie Yaoundé. Le quartier de Mvan en particulier a été le théâtre de nombreux incidents inquiétants. Malgré les avertissements répétés, les autorités semblent indifférentes à la situation.

L’appel à l’action

Il est impératif que les autorités prennent des mesures pour assurer la sécurité de tous. Combien de vies devront être perdues avant qu’une action efficace ne soit entreprise ? Mme Ndjoumsi laisse derrière elle trois orphelins et un mari inconsolable. Nous espérons que sa mort ne sera pas vaine et servira de catalyseur pour des changements positifs dans la sécurité de Yaoundé.

Jean-Pierre Nkamga, 237online.com

Mots clés : Choc, indignation, Cameroun, femme, tuée, organes, prélevés, Yaoundé.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire