Conseil constitutionnel : Clément Atangana attaque violemment Maurice Kamto

0
584

Le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana, a impitoyablement commenté le discours du président de la République, Paul Biya, à Maurice Kamto. Il fait allusion au président du MRC en affirmant qu’il « manque d’une culture politique appropriée ». CameroonWeb vous propose l’article complet du Journal Mutations.

Le discours du 31 décembre du chef de l’Etat à la nation a été suivi avec beaucoup d’intérêt et d’attention. Dans les classes politiques, plusieurs personnalités ont fait des commentaires et des analyses du discours de Paul Biya, qui sont considérés comme riches et profonds. C’est le cas, par exemple, du président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana. L’ancien président de la chambre administrative de la Cour suprême a fait une analyse brève mais approfondie du discours par rapport à l’état de la nation. Premièrement, la situation sanitaire délicate du pays et la situation socio-politique. « (…) Malgré cette insécurité sanitaire, le gouvernement s’est concentré sur des mesures qui visent essentiellement le développement du pays au bénéfice de la population. Et tout cela va de pair avec la culture de la démocratie comme base. » , réagit Clément Atangana, pour qui la démocratie camerounaise est jeune, « mais a très bien réussi ». À l’instar de Paul Biya, le magistrat extérieur à la hiérarchie déplore Maurice Kamto et ses partisans pour l’attitude de certains citoyens qui, selon lui, «se disent des acteurs et des dirigeants politiques sans les véritables fondements d’une culture politique appropriée».

« Cependant, dans son discours à la nation, le chef de l’Etat regrette que tout le monde ne veuille pas le suivre. En particulier, certains candidats qui croient que la responsabilité peut être acquise dans la rue ou à travers les médias et les réseaux sociaux »; il commente.

Clément Atangana termine son analyse en célébrant certaines des réussites politiques de Paul Biya, notamment au niveau des élections. « Le Président de la République a donné quelques exemples de succès depuis sa réélection en 2018. Il a mentionné que les élections parlementaires, municipales, sénatoriales et régionales se sont déroulées sans heurts. Enfin, il a félicité le peuple camerounais pour son succès », a conclu le Président du Conseil constitutionnel du Cameroun.

REF: www.camerounweb.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]