Église évangélique luthérienne du Cameroun : Évêque national nouvellement élu

0

« Ma vision est simple : être un homme d’action, assainir la gestion par la transparence, la gouvernance et la responsabilité, c’est-à-dire rendre compte pour restaurer la confiance entre les fidèles.if(typeof __ez_fad_position!=’undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Ce sont les premiers mots du Révérend Dr Jean Baïguele, qui vient d’être élu Evêque National d’EELC avec 281 voix soit 53,42% des 526 votants. Les élections ont eu lieu le dimanche 18 juillet 2021 à la chapelle de Jérusalem à Meiganga dans l’Adamaoua. L’enseignant de l’Institut luthérien de théologie de Meiganga a remporté les suffrages au 1er tour en battant ses 6 challengers, dont le Révérend Docteur Paul Deouyo (112 voix soit 21,29%) et le Révérend André Djedou (78 voix soit 14,84%). Une victoire saluée par le nouvel évêque national : « Je ressens de la joie dans la confiance que les fidèles placent en moi. Mais dans cette joie je trouve aussi un défi, car quand les gens te font confiance, cela veut dire qu’ils attendent que tu commences à travailler. José croit que le Seigneur me donnera la force de relever ce défi qui ne peut être fait qu’ensemble. C’est pourquoi j’attends le soutien des anciens et même des plus jeunes, pour qu’ils soient mes frères dans la moisson du Seigneur, afin que nous puissions avancer ensemble pour la gloire de Dieu », a-t-il déclaré.

Pour le soutenir dans cette immense tâche, les chrétiens ont élu le Révérend Garga Yaya Zizi, élu évêque assistant national, en présence de ses challengers, les Révérends Jeannette Ada, Jean Bobo et Yaya Bournang.

Au passage, nous devrons renouveler les mandats des membres du Conseil synodal (Conseil des gouverneurs) et des membres de la Commission Constitution et Convention, les membres de la Commission de réflexion théologique, liturgique et œcuménique.

Les défis à relever

Le 32e Synode général qui se tiendra à Meiganga du 15 au 18 juillet 2021 avait pour thème : « L’autonomie financière de l’EELC pour le développement durable ». Tout un programme qui représente le premier défi du nouvel évêque élu pour un mandat de 4 ans et qui est aussi le premier évêque de l’ethnie Mboum à accéder à cette fonction. Par ailleurs, le nouvel évêque est également attendu dans les lieux de réconciliation des différents fils de l’EELC, de gouvernance et d’évangélisation dans les nouveaux champs missionnaires.

if(typeof __ez_fad_position!=’undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-4-0’)};Pour l’histoire, l’Église évangélique luthérienne du Cameroun est le résultat de deux missions, l’une américaine (la mission soudanaise) et l’autre norvégienne (la Norwegian Mission Society). La mission américaine dirigée par Adolphus Eugène Gunderson s’installe à Ngaoundéré en 1923. Le 6 mars 1925, la Société Missionnaire Norvégienne est fondée à Ngaoundéré. La fusion des deux missions débute en 1955 et le premier synode du 17 décembre 1960 à Ngaoundéré donne naissance à l’Église évangélique luthérienne au Cameroun.

Alphonse Jene

#Église #évangélique #luthérienne #Cameroun #Évêque #national #nouvellement #élu

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.