En colère, le roi Bamendjou demande à Biya de préparer sa succession

1

Comme à son habitude, le roi Bamendjou Fo’o Sokoudjou Mpoda s’est adressé aux Camerounais dans un message fleuve.

Respectant la tradition des vœux de nouvel an, il a exprimé son mécontentement face à la détérioration des conditions de vie des populations. Il demande à Paul Biya de préparer sa succession et a invité les gouvernants à « diminuez les bons de carburant et l’achat des grosses voitures qui ne servent à rien pour ne plus tuer le peuple avec trop d’impôts. » LECTURE.

Si tu connais la vérité et tu ne le dis pas sous prétexte que tu as peur de ta tête, sait que toi même tu n’es pas différent d’un vampire. Que si on te tue pour la vérité et le reste du peuple est sauvé qui va faire ? Vous avez compris que si vous me prenez pour m’accrocher sur le bout d’un piquet je vais même crier ?

Dans nos traditions Africaines, le chef arrange sa maison et organise même comment son derrière va rester être avant de partir. Il ne dépose pas son peuple au milieu de l’eau à moins qu’il soit le genre qui accouche et mange.
Les problèmes sortent de partout comme ça, le deuil porte les enfants sans comprendre la route, le chef est que dans la maison a la chefferie même gratter son corps il n’est pas lui sur ça. Comme ça que le peuple regarde qui maintenant ?

Si c’est voir tu as vu ta quantité, même si c’est mangé tu as mangé ta quantité, Tu t’es débrouillé a arranger la quantité que tu pouvais et gâter ce que tu as pu gâter. Chacun se trompe comme il cogne son pied et nous sommes tous des humains. Aujourd’hui, il faut seulement chercher avec le temps et le peu de force que dieu te donne encore a arranger une quantité sur ce que tu as gâté si tu aimes vraiment ce pays et as pitié du peuple. Il faut regarder à côté de la maison pour voir ce que le derrière est resté devenir chez le voisin. Ton ami était partir sans arranger son deuil et oindre normalement son successeur, chaque notable est resté dire que c’est lui le successeur et ça a créé ce que nous voyons jusqu’aujourd’hui. Toi-même, tu es couché comme ça sur la main d’un arbre sec, tous tes notables qui sont à côté de toi la, chacun a déjà limé sa part de petit couteau et attends seulement que tu fermes l’œil pour que l’un enlève l’œil de l’autre. Ils ont vidés le grenier du pays pour attendre ce moment-là. Si ta tête est encore à toi, si tu as un peu pitié de ce peuple, tu arranges un certain nombre de choses pour enlever le peuple des dents de tes notables, tu auras arrangé ton deuil et sauvé ce pays. C’est aujourd’hui et pas demain, Il faut appeler tous les enfants et bavarder avec eux pour s’accorder sur l’essentiel. Il faut tracer des traits bien lisible si bien que chacun en restant sache que c’est le peuple qui va mettre quelqu’un sur la chaise et que ce qui s’est passé en 1982, la quantité la suffisait comme ça. Le peuple n’a déjà rien à manger, il ne faudrait pas que demain on les enlève encore le sommeil dans la tête parce qu’on discute la chaise.

Voici que les dieux de nos ancêtres ont fait jusqu’à nous voyons l’année nouvelle, en remerciant les dieux, rappelons-nous également que nous sommes en route comme ça nous chantons déjà pour rentrer et chacun se doit d’arranger chaque jour son sac pour ne pas être surpris. Ce n’est pas parce que nous sommes trop forts que nous sommes encore debout, ce sont les choses de dieu. Certains sont morts comme le destin a voulu, la misère, la souffrance de la terre, les circonstances de la vie ont précipités la mort des autres, supplions les dieux de nos ancêtres sur leurs têtes et demandons que s’ils se couchent par terre, qu’ils dorment en paix. Personne n’ignore où nous sommes parti jusqu’à arriver en 2020, c’est dieu qui nous a pris à eux. Même comme chacun est devenu sourd muet la, les dieux de nos ancêtres nous ont envoyés les signes de leurs colères sur nos mauvais comportements et les mauvaises choses que nous avons fait dans ce monde, nous avons vu les choses de la terre, nous nous sommes accrochés jusqu’à tourner notre dos à eux. Notre part d’amour n’est que au bout de nos dents et l’être humain n’est plus rien à nos yeux, Ils nous ont un peu secoués question d’inviter tout un chacun à revoir sa façon de vivre sur la terre ci. Disons merci comme malgré tout ils ont permis que nous voyons la nouvelle année et que chacun essuie sa face avec les brindilles, jettent derrière lui en disant je ne vais plus jamais essayer avant d’entrer en 2021. Que chacun lave son cœur de ses méchancetés et prend pitié de ce peuple qui ne demande qu’un minimum pour vivre.

Pourquoi notre part de chose est toujours si tendre comme ça? Pourquoi Ce qu’on fait aussi facilement ailleurs, chez nous chercher jusqu’à voir la tête c’est toujours le deuil ? Ce qu’on fait ailleurs avec 10 francs, chez nous si l’argent ne remplit pas la corbeille, la tête ne sera pas propre. Regardez nos stades que vous vous êtes débrouillés jusqu’à construire même comme s’était la guerre, chaque ministre qui est passé a fait sa part de pose de première pierre, chacun guettant que là où se trouve le sac pour porter sa part. Pourquoi vous faites ça? Donc le vol est devenu une maladie sur vous? Notre part d’autoroute qu’on construit depuis des année-là est à quel niveau maintenant ? Est ce qu’on trompe un peuple ouvertement comme ça? Sans voir la quantité d’argent que l’autoroute la a déjà mangée!!! Comme vous profitez même sur les cadavres et la détresse du peuple, Le Corona est venu aussi donner le capital aux autres. Pendant que le peuple est là à se battre comme il peut avec ce que la nature nous a donné, ils sont là à chercher seulement comment chacun va remplir sa part de sac. C’est quoi finalement ce pays où tout n’est que vol, détournement, corruption, C’est la malédiction ou la malchance ?

Que chacun descende lui-même sur la route entre Douala et Bafoussam pour voir avec ses yeux les grandes réalisations, tu vas te demander ce que les gens là font encore à Yaoundé. Des camerounais perdent leurs vies sur cette route tous les jours à cause de son mauvais état, ils sont à Yaoundé pour faire les séminaires, les colloques, prendre les perdiems et ils ne se grattent même pas le corps. Ils attendent que la route écrase en grande quantité pour qu’ils se mettent en mission, descendent sur le lieu de l’accident pour dire que le chef les a envoyer essuyer les larmes et on ouvre l’enquête .Ça va relever ces Camerounais? Donc comme ça la quantité de personnes que le deuil a portées l’autre jour-là est si petite pour que le chef sorte lui-même de la maison pour porter le deuil avec le peuple ? Vous vous moquez des camerounais qu’ils vous ont fait quoi ? Ceux qui meurent sur ces routes chaque jour n’ont aucune coloration tribale ni politique, ce sont des camerounais et vous avez le devoir de les protéger. Et dire qu’avec ces lots de misères et de méchanceté envers le peuple vous parvenez quand même à gagner des élections! En attendant qu’un jour vous arrivez à expliquer comment vous faites pour gagner ces élections, même celui que le pistache de sa tête ne tient plus bien sait qu’en l’état actuel il n’y a que le vol qui peut vous permettre de gagner une élection dans ce pays.

Et a vous-même les usagers de la route, soyez prudent sur ces routes, n’abandonnez pas vos têtes aux poux, que chacun se soucie de sa tête et n’oubliez pas que si la mouche esquive le balaie elle va grandir. Soyez prudent sur la route, ne courez pas pour ne jamais arriver, les fers la ne sont pas l’ami de quelqu’un et ces routes nous ont déjà assez fait pleurer.
A un moment ici dehors on ne respirait plus parce qu’on chantait dans les oreilles comment on posait les premières pierres des barrages par-ci par-là. C’était que les barrages de quoi avant que tout le Cameroun est encore dans le noir aujourd’hui ? Avec tout l’eau que dieu nous a gratuitement donné la? On appelle la qualité comment ? Est ce qu’il n’y a pas aussi l’incompétence sur ça ? Où c’est la honte qui est finie dans vos têtes? Manger il n’y a pas, l’eau à boire il n’y a pas, la lumière il n’y a pas, et pour vous tout va bien. Est-ce que vous aimez vraiment ce pays? C’est dieu qui vous demandera un jour ce que vous prenez réellement à ce peuple!

C’est vrai nous voulons tous d’un pays en paix mais ce n’est pas votre qualité de paix que vous voyez la, la paix ne veut pas dire que vous allez parler personne ne va retirer, que vous allez acheter tout le monde comme vous savez si bien le faire, ou que vous allez par la force et la violence fermer la bouche de tout le monde. La paix c’est accepter la vérité, c’est écouter tout le monde, c’est assurer un minimum de justice, de liberté, de bien-être à tous. Que chaque camerounais se sente en sécurité et égal a l’autre, le sommeil va rentrer dans l’œil de chacun et la paix va s’installer. Ce n’est que comme cela que nous pouvons jeter les jalons d’un Cameroun en 2021 que nous voulons juste et prospère.

Que nos dirigeants en 2021 diminuent un peu la quantité de vol et de mensonge, soyez moins méchant, ayez un sentiment humain et mettez le peuple au centre de vos préoccupations.

Laisser de toujours vous cogner la poitrine, soyez moins arrogant, privilégiez le dialogue et comprenez que la force n’est pas toujours la solution.

Diminuez les bons de carburant et l’achat des grosses voitures qui ne servent à rien pour ne plus tuer le peuple avec trop d’impôts. On avait dit qu’il n’y a que le peuple pour serrer la ceinture ?

Laissez vos affaires de séminaire et symposium chaque jour qui ne sert qu’à voler l’argent et donnez de l’eau, de la lumière, des routes et des salles de classes aux populations.

Que le chef sorte de la chefferie s’il tient encore la manche pour aller au contact du peuple et travailler le travail qu’il dit que ce peuple lui a confié. Où il prenait la clé de la voiture Cameroun pour aller s’enfermer a la chefferie ?

Cessez en 2021 de vous comporter comme un enfant du voisin qui est passage et qui peut se permettre de bruler le lieu sacré parce qu’il sait que leur concession se trouve ailleurs. Personne ne quittera ce pays pour dormir dehors.

Vous les sous-préfets, préfets et gouverneurs, les responsables à différents niveaux, sortez de l’ancienne cour et servez le peuple et non un parti politique. Soyez des républicains dignes et contribuez à construire un pays exemplaire que vos propres enfants vivront demain. Qu’on le veuille ou pas, on changera de pieds de chaussure demain. Il ne faudrait pas que vous cherchez la route où vous allez marcher sans trouver et retenez aussi qu’on pleure chacun comme on l’avait vu.

A ceux-là qui se bousculent pour s’asseoir sur la chaise, il faut toujours vous rappeler que quand la maladie change de qualité, on change aussi la qualité de remède. ‘Il n’y a qu’une seule chaise et deux personnes ne peuvent pas s’asseoir sur ca au même moment. Celui qui lutte pour son ventre n’a pas de place dans cette bataille et il va très vite se fatigué. Si c’est vrai que c’est pour le peuple que vous vous battez et que vous ne luttez pas pour avoir aussi accès à la marmite, vous devez avoir même bouche pour d’abord retirer celui qui a vu la chaise, s’est accroché sur ça et c’est devenu sa chose. Évitez de tomber dans le piège ou les autres sont tombés et ne dites jamais que la femme ne mange pas sans avoir arrêtés. Regardez bien la qualité de la pierre que vous avez en face pour savoir le genre de burin qu’il faut utiliser et le coté par lequel il faut commencer pour concasser la pierre. C’est une question d’intelligence et non de force. Aussi, mettez-vous en tête qu’on ne trompe pas le peuple et si quelqu’un rêve qu’il peut faire du peuple son fonds de commerce, qu’il sache qu’il ne peut jamais faire ce marché jusqu’à manger le bénéfice. Le peuple souffre, mettez-vous d’abord ensemble pour desserrer la corde que le peuple a au cou. Traditionnellement la danse des nobles ne sort jamais sur la place du marché de manière horizontale.

Au peuple, a toute la jeunesse, je lance les mains en vous disant ne choisissez plus le manger d’un jour au détriment du manger de chaque jour. Vous pouvez avoir des opinions politiques différentes, il faut d’ailleurs accepter et respecter les opinions de tout un chacun. La politique n’est pas la guerre et on tape la parole avec la parole. Tous nous avons le Cameroun en commun et personne n’est plus Camerounais que l’autre. Quand il s’agit de notre pays, nous devons cesser de manger nos bouches, ne dire que la vérité car on n’aime pas quelqu’un avec les mauvaises choses. Ne laissez plus qu’on arrête votre main pour vous gifler. Le Cameroun de demain c’est vous et il sera ce que vous aurez voulu. Il ne va pas se construire dans la violence, les insultes, la haine, les intrigues, le désordre, la rancune. Non il ne va non plus se construire dans la tricherie, le vol, les injustices, la corruption, le tribalisme, l’intolérance. Cela va se faire dans une sorte de prise de conscience collective et que vous comprenez que le pouvoir c’est vous. Vous devez vous mobiliser de manière pacifique pour faire et défaire vos dirigeants en fonction de vos attentes, c’est votre droit. Ne vous laissez plus tromper et distraire par ceux-là qui sont montés sur l’arbre et ont tirés l’échelle par en haut et qui ne rêvent même pas que quelqu’un soit à leur place un jour. Ils volent et pillent ce pays qui nous appartient tous. Ne soyez plus complice du trucage des élections car c’est vous qui allez payer la plus grosse facture demain. C’est vous qu’on utilise pour les votes multiples, pour bourrer les urnes, pour falsifier les procès-verbaux et c’est votre avenir que vous hypothéquer. Prenez une part active à la vie politique de votre pays, militer pour un pays de justice et de vraie paix, ayez votre carte vote pour le moment venu voter, protéger votre vote contre les voleurs, sanctionner ceux qui ne vous servent que de la misère depuis 1982. Passez le temps juste a bavarder sans rien faire c’est comme crier quand le tonnerre gronde et personne ne vous entendra. On ne peut pas faire jusqu’à faire pour vous et ça tombe goute à goute avant de faire le plein du mortier.

Qu’en 2021, les enfants que nous avons envoyés à l’école avec l’argent du café et des têtes de Macabo sortent des aisselles des dirigeants pour leurs ventres et redeviennent la lumière de la société avec un devoir de vérité. Vous ne devez pas armer votre part de fusil et rentrer lancer sous le lit. Ne revenez plus au village trompé vos parents parce que vous protégez vos bouts de pain. L’histoire ne vous fera pas de cadeau.

Que chacun travaille sa part de travail pour qu’en 2021 le peuple ait du sourire et se sent plus que libre pour exercer son pouvoir. Ce n’est que dans la vérité, la justice et la tolérance que nous allons construire ce pays.

Je ne travaille que ma part que les dieux de mes ancêtres m’ont envoyé travailler, c’est à eux que je rendrai compte. Que chacun en 2021 travaille sa chose et que dieu vende a lui, Que chacun lave son cœur, Que dieu mette la main sur la tête de ceux qui ne dorment bien que quand ils ont gâtés quelque chose, que chacun prenne la résolution qu’il ne sera désormais que dans la maison où on arrange seulement les choses là-bas, ainsi le vent de la paix, de la justice, de la vérité, de la liberté soufflera dans nos cœurs, dans nos villages, dans nos pays et envahira le monde entier. Nous aurons ainsi rendu service à nous-mêmes, aux dieux de nos ancêtres et ils continueront à nous protéger et à veiller sur nous.

Que chacun demande en 2021 avec un cœur propre et que les dieux de nos ancêtres lui donne ce qu’il mérite.

Fo’o Sokoudjou Mpoda depuis Bamendjou ce 3 janvier 2021

REF: www.camerounweb.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

1 COMMENT

  1. En colère, le roi Bamendjou demande à Biya de préparer sa succession - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - Echos du Cameroun

    […] Lire l’article au complet sur web.cameroonmagazine.com […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: