Etoudi : Une fuite de nouvelles révélations sur comment Paul Biya a sauvé la tête de Ferdinand Ngoh Ngoh

0

Comme annoncé en exclusivité par Camerounweb en début de journée, le feuilleton de l’arrestation de Ferdinand Nhog Ngoh tire à sa fin. En effet, la rédaction de camerounweb.com a eu en exclusivité des nouvelles informations concernant l’affaire de mandat d’amener de Ferdinand Ngoh Ngoh qui fait l’objet des débats depuis la semaine dernière. Le Secrétaire Général de la Présidence de la République (Sgpr) a discuté avec le président de la République Paul Biya et le dossier concernant son mandat d’amener est désormais classé. Le lanceur d’alerte Boris Bertolt vient de confirmer. Il fait d’ailleurs d’autres révélations sur comment Paul Biya a mis définitivement fin à cette procédure.


Breaking News… PAUL BIYA DEMANDE AU MINISTRE DE LA JUSTICE DE SUSPENDRE LE MANDAT D’AMENER CONTRE LE SGPR, FERDINAND NGOH NGOH

C’est une suite logique. Car jamais un secrétaire général de la présidence de la République n’a été auditionné au TCS ou arrêté dans l’exercice de ses fonctions. Le refus de Ferdinand Ngoh Ngoh de se faire auditionné et le mandat d’amener qui s’en est suivi aura provoqué une crise institutionnelle qui imposait à Paul Biya de décharger son collaborateur de ses fonctions à travers un remaniement. Que ce soit Titus Edzoa, Marafa Hamidou Yaya où Jean Marie Atangana Mebara, tous avaient été déchargés de leurs fonctions avant de répondre aux auditions puis d’être arrêtés.

Ainsi Dans l’affaire de l’enquête sur la gestion des fonds Covid 19, le président de la République, Paul Biya a instruit ce jour au ministre de la justice de surseoir pour l’instant au mandat d’amener délivré par la justice.

Il ne s’agit pas d’un dossier classé mais d’une procédure visant à permettre au secrétaire général de la présidence de la République d’être à la disposition de la justice lorsqu’il sera déchargé de ses fonctions. Plus, dans La mesure où il s’agit des fonds Covid 19 et d’une enquête réclamée par les bailleurs de fonds, notamment la banque mondiale le FMI, le dossier ne peut être classé.
Car Ferdinand Ngoh Ngoh n’est pas seul. D’autres ministres ont déjà été auditionnés par lesquels: le Premier ministre, Dion Ngute; le ministre de la Santé, Manaouda Malachie; Le ministre de La recherche scientifique, Madeleine Tchuente; le ministre de l’administration Territoriale, Paul Atanga Nji ou encore l’homme d’affaires, Mohamadou DABO.

Rappellons ici que dans le cadre de l’opération épervier, la procédure des auditions comme témoin jusqu’à l’incarcération à Kondengui passant par l’audition comme suspect peut s’étendre sur plus d’un an.

Ainsi Ferdinand Ngoh Ngoh a simplement un sursis en attendant le remaniement de Paul Biya. Et ceux qui savent comment fonctionne Paul Biya, C’est comme cela qu’il procède toujours: il vous rassure, il vous torture psychologiquement, il vous humilie et après il vous arrête. Tel est le schéma de l’opération Épervier.
Ainsi va la République

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire