Grève des enseignants : ce que le gouvernement a promis

0

Lors de la conférence de presse du 10 mars 2022, le ministre des Communications a annoncé des mesures pour répondre aux revendications des seigneurs de la craie et le calendrier de mise en œuvre.

L’opération « craie de la mort » lancée par le mouvement « Nous avons trop soutenu » n’a pas encore démarré. Au début du troisième semestre, certains enseignants se sont engagés à reprendre l’opération après avoir été mécontents des promesses du gouvernement. Dans un communiqué du 10 mars, le porte-parole du gouvernement, accompagné des ministres chargés des différents secteurs de l’éducation, des finances et de la fonction publique, a annoncé une série de mesures pour améliorer le statut des enseignants.

Selon le ministre des Communications, le gouvernement avait décidé d’apurer la dette pour non-paiement des allocations hors logement de mars 2022 aux 5.289 membres du personnel du ministère des Enseignements secondaires, et ce jusqu’à la fin de cet exercice. Cet audit a également porté sur la dette liée à l’intégration partielle des 20 449 agents du même ministère, pris en charge par les 2/3, pour un montant total de 17 milliards 600 millions de FCFA, soit 1 milliard 759 millions par mois. S’agissant des rappels résultant de la mise en œuvre de ces deux mesures, le gouvernement propose de verser 28 milliards de francs CFA à partir de mai 2022. Le reste, soit environ 31 milliards 900 millions de francs CFA, sera versé au cours de l’année 2023.

Il ressortait de cette communication que, sur le plan financier, le gouvernement procéderait au versement du complément de salaire mensuel aux enseignants, titulaires ou non de décrets d’intégration civique, qui ne perçoivent actuellement que les 2/3 de leur salaire et qui ne doivent pas de logement indemnité aux enseignants qui ne la percevront pas à partir de mars 2022. Elle disparaîtra à partir de mai 2022 et progressivement, compte tenu de l’approche des promotions, des rappels concernant l’indemnité de non-logement et le complément de salaire des enseignants.

Comme d’autres promesses, à partir de juin 2022, le gouvernement procédera au paiement échelonné des rappels concernant les progrès des enseignants. Sur le plan administratif, le Chef de l’Etat a instruit le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (Minfopra) de systématiser la préparation des dossiers d’intégration des enseignants avant la fin de leur formation par les intervenants et les établissements auxquels ils sont affiliés ; assurer, en collaboration avec les universités d’Etat compétentes, le dépôt systématique dans les délégations régionales ou dans les services centraux du Minfopra, le cas échéant, des dossiers des diplômés des écoles normales supérieures et des écoles normales supérieures techniques ; traiter en urgence les dossiers d’intégration déjà identifiés au Minfopra.

Il s’agit également de faire l’inventaire des dossiers d’intégration qui sont en instance au Ministère des Enseignements Secondaires et au Ministère de l’Enseignement Primaire ; organiser, en collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur, les concours d’entrée aux écoles normales supérieures et aux écoles normales supérieures de l’enseignement technique, conformément à la réglementation en vigueur ; et enfin de mettre en œuvre toutes mesures concourant à la dématérialisation et à la simplification des procédures de traitement des dossiers d’intégration dans la fonction publique.

Cécile Ambatinda / 237online.com

#Grève #des #enseignants #gouvernement #promis

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire