Inondations en Somalie au moins 25 morts, dont neufs enfants.

1
738

Au moins 25 morts et plusieurs dégâts matériels. C’est le nombre d’inondations et d’inondations causées par de fortes pluies en Somalie. Le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA), qui a publié le bilan lors d’une conférence de presse mardi, a déclaré que cette catastrophe naturelle pourrait aggraver la crise humanitaire dans ce pays de la Corne des Nations Unies. ‘Afrique.

INONDATION À DOUALA: ON ANNONCE LE DÉCÈS D'UN ENFANT DE 11 ANS ET L'ÉLECTROCUTION D'UN JEUNE HOMME – Griote TV

De fortes pluies en Somalie ont tué au moins 25 personnes et endommagé des biens. Cela a été annoncé par le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) lors d’une conférence de presse à Genève le mardi 11 mai. «Parmi les victimes, les neuf enfants sont morts après que leur maison dans la région de Banadir, domicile de la capitale Mogadiscio, a été inondée le 7 mai», a déclaré Jens Laerke, porte-parole d’OCHA.

Selon l’agence des Nations Unies, les maisons ont été emportées et le bétail est mort lorsque la rivière Juba a été inondée. Cette catastrophe naturelle touche une grande partie du territoire somalien. Face au choc des inondations, les Somaliens se sont mobilisés pour limiter le danger. «Dans les zones inondées, les communautés locales s’efforcent de prévenir de nouvelles inondations en plaçant des sacs de sable, des poteaux et d’autres matériaux pour renforcer les rives», note OCHA.

cameroun :: Cameroun - Environnement Poste centrale-Coron : Les pieds dans l'eau ::

La Somalie est confrontée à une crise humanitaire exacerbée depuis 1990. Selon OCHA, le pays a déjà connu 12 sécheresses et 19 inondations. En avril dernier, la sécheresse a frappé plus de 80% du territoire somalien. Une situation qui a contribué à l’insécurité alimentaire dans ce pays. Ces inondations pourraient aggraver la crise humanitaire, prévient OCHA.

«La situation de sécurité alimentaire déjà critique en Somalie, où plus de 2,7 millions de personnes devraient être en insalubrité alimentaire. Les deux chocs climatiques provoquent des déplacements, entravent l’accès à l’eau potable, augmentent les maladies d’origine hydrique et affectent les moyens de subsistance de la population », a ajouté Laerke, cité par le portail des Nations Unies.

RF:https://www.afrik.com/

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

1 COMMENT

  1. […] Lire l’article au complet sur web.cameroonmagazine.com […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: