Les habitants de Ndian sont attachés à la paix et au développement

0

Les forces vives de Ndian rejettent la guerre et les troubles. Le samedi 23 avril, Mundemba, la capitale du département du Ndian, a accueilli la conférence All Ndian pour la paix et le développement.

La conférence, qui s’est tenue sur l’esplanade de la salle du conseil de Mundemba, a réuni des centaines de personnes des neuf arrondissements qui composent le département du Ndian. La conférence, qui, selon les habitants, a historiquement abordé les problèmes de sécurité qui entravent le développement dans la région, a été une plate-forme permettant aux Ndians de concevoir des stratégies pour un retour complet à la paix et au développement.

Contrairement à d’autres réunions qui ont eu lieu dans ce département, la conférence All Ndian a eu des détails qui ont provoqué une coopération active à la base. C’était une initiative des habitants des sept quartiers du Ndian, à savoir : Toko, Idabato, Isangele, Dikoume Balue, Kombo Etindi, Kombo Abedimo, Mundemba, Ekondo-Titi et Bamuso. Les fils et filles de Ndian d’outre-mer ont également participé à la conférence via diverses plateformes en ligne.

Au cours des pourparlers historiques de la conférence de deux jours, des personnes de tout le département du Ndian ont pu discuter d’un moyen de sortir des atrocités associées aux incursions séparatistes qui ont freiné le développement. Dès le vendredi 22 avril, des représentants de toutes les couches de la société indienne ont discuté de paix, de développement et d’unité nationale en dehors de la politique. Tous les habitants de Ndian, quelle que soit leur affiliation politique, étaient présents. Au terme des débats, discussions et suggestions, les organisateurs se sont accordés sur la nécessité de faire taire toute forme de mécontentement, de reprendre le contrôle de leurs communautés et de maintenir la paix pour donner un nouveau souffle au développement dans le département du Ndian.

Exploiter les opportunités économiques de croissance

Les échanges ont porté sur l’autonomisation des jeunes et des femmes dans le département. Les participants ont également évoqué le besoin urgent de rénover les multiples ports fluviaux du département du Ndian. Cela, disent-ils, stimulerait le commerce avec le Nigeria voisin et générerait de la richesse au profit de leur communauté et de la nation dans son ensemble.
D’autres sujets ont été abordés : le potentiel de la division de Ndian dans le cacao et l’agroforesterie comme moyen de lutte contre la pauvreté et le changement climatique, entre autres.

Ils se sont également penchés sur la Commission camerounaise des objectifs de développement durable (Agenda 2030) des Nations Unies, les avantages de la division pour le ministère des Forêts et de la Nature et le programme de gestion durable des ressources naturelles.
Le peuple Ndian a également discuté du développement du caractère en réponse à la construction d’un développement pacifique et prospère.

« Ndian reste une partie du Cameroun »

A l’issue de cette rencontre de deux jours, les habitants se sont engagés à rester partie intégrante d’un Cameroun uni tout en œuvrant pour que le département de Ndian jouisse de la paix et accélère son développement. Ils se sont également engagés à continuer à soutenir leur fils, le chef Dr Joseph Dion Ngute, dans ses fonctions de Premier ministre, chef du gouvernement. Plus tôt, le maire de la municipalité de Mundemba, Osang Samuel, a profité de l’occasion pour souligner le potentiel de la division Ndian. Osang a mentionné, entre autres, Pamol Plantations Ltd, l’un des moteurs du développement de l’unité administrative.

Il est temps de tout réparer

Le coordinateur de la conférence All Ndian, le chef Fitzgerald Nasako, a déclaré à ses proches que le rassemblement leur offrait l’occasion de rectifier ce qui n’allait pas dans la division.
Tout en condamnant les meurtres et les destructions que la division a endurés ces derniers temps, le chef Nasako a également déclaré que son peuple avait l’obligation morale de soutenir le chef Dr. Joseph Dion Ngute qui, en sa qualité de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a consulté les populations du Nord. -Les régions de l’Ouest et du Sud-Ouest pour œuvrer au retour à la paix dans les deux régions anglophones.
La population a également mis en place un comité de suivi de la mise en œuvre des résolutions adoptées lors de la conférence organisée le week-end dernier.

Le représentant du Premier ministre a salué la population.

À la fin de la conférence, le chef de cabinet du cabinet du Premier ministre Ebune Balungeli Confiance, représentant le chef Dr Joseph Dion Ngute, a félicité les gens de s’être réunis pour travailler pour la paix et le développement dans la division de Ndian.
Message du Premier ministre, le chef du gouvernement Balungeli a déclaré : « La question de savoir comment accélérer les besoins de développement du département du Ndian en œuvrant pour un retour à la paix a été abordée. Ce que le gouvernement a fait et continue de faire à cet égard a été mis en lumière et nous pensons que vous l’utiliserez pour éduquer d’autres élites et vos compatriotes. On vous a donné des idées et des exemples sur la façon d’accélérer la recherche de la paix. Il y en a beaucoup d’autres, mais avec les connaissances que vous avez maintenant, vous êtes sûr de travailler pour la paix et le développement de Ndian post-pandémique et, le potentiel des nombreux jeunes, fils et filles de Ndian, bien éduqués, talentueux et travailleurs. , trouvera son expression ».

Un nouveau départ pour Ndian

Tout en remerciant les organisateurs, le représentant du Premier ministre a déclaré que la conférence marquait un nouveau départ pour le département du Ndian : « Permettez-moi de commencer par saluer l’amour de la patrie, la générosité, l’esprit de solidarité et d’unité que les organisateurs de cette conférence apportent à nous tous ensemble ici aujourd’hui. Cette seule idée marque un nouveau départ dans la vie de notre bien-aimée division « , a déclaré M. quête incessante de la paix et de l’unité pour le développement du département du Ndian ».

Comment construire la paix ?

L’envoyé du Premier ministre a évalué l’atmosphère générale dans le sud-ouest de Ndian, avec un retour rapide à la paix dans la division, et a déclaré que les choses étaient sur la bonne voie. Balungeli a cité l’exemple des habitants de Mbalangi dans la subdivision voisine de Mbonge qui se soulèvent contre les combattants d’Amba, et a également suggéré ce que les gens peuvent faire pour assurer davantage la paix dans la région. Il a parlé de la nécessité « d’atteindre les réseaux et les groupes et de les éduquer sur les mérites du statut spécial ; d’appartenir à ces réseaux et de les empêcher de financer l’effusion de sang, l’insécurité et la discorde chez eux et d’embrasser l’exemption apportée par le statut particulier et l’implication dans le développement de chacune des neuf subdivisions de Ndian à travers la participation communautaire telle que nous les connaissons ».

Le directeur de cabinet a présenté les mesures prises par le gouvernement pour résoudre la crise. Entre autres, il a parlé des nouvelles orientations du président Biya sur la décentralisation, la mise en place de l’Assemblée régionale du Sud-Ouest et de la Chambre des chefs qui sont déjà fonctionnelles. Il a salué les efforts des chefs traditionnels, des parlementaires, des conseillers régionaux et des forces de l’ordre pour ramener la paix dans le département du Ndian.

Outre l’enthousiasme pour la paix, M. Balungeli a exhorté la population à continuer de prêcher le message du chef de l’Etat à ceux qui prennent les armes contre l’Etat pour qu’ils se désarment et rejoignent les centres de désarmement. Cela, a-t-il noté, leur donnera l’occasion de se joindre au nouveau vent de paix et de développement qui souffle sur le département du Ndian.

Flore Edimo / 237online.com

#Les #habitants #Ndian #sont #attachés #paix #développement

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire