MINJEC : Mounouna Foutsou accorde une audience au secrétaire général de la CONFEJES

0

Le mercredi 12 octobre 2022, la Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou a reçu en audience dans la salle de réunion du Ministère du même nom, Mme Louisette-Renée Thobi, épouse Etame Ndedi, ancien Secrétaire Général de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFIES).

Des propos de la ministre Mounouna Foutsou, on note que cette rencontre avec le SG de la CONFEJES a pour but « d’évaluer dans quelle mesure son institution peut accompagner le gouvernement camerounais dans l’encadrement de la jeunesse, comme par le passé ». Concrètement, le ministre a évoqué trois projets pour lesquels la participation de la CONFEJES serait la bienvenue, à savoir : la révision de la Politique Nationale de la Jeunesse ; l’intensification du Programme de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes (PPEJ) ; la participation citoyenne des jeunes, notamment avec les conseils municipaux et régionaux des jeunes, dont le soutien à travers la CONFEJES pourrait faciliter le partage de ces projets avec d’autres pays de l’institution et leur permettre d’en bénéficier. Au cours de ces entretiens, Mounouna Foutsou a également expliqué les projets et programmes de son département ministériel au profit des jeunes.

L’élue camerounaise lors de la 38ème session ministérielle de la CONFEJES, tenue au Burkina Faso en février 2021, a pour sa part déclaré lors dudit entretien qu’elle est très heureuse de savoir que la ministre revoit la politique nationale de la jeunesse au Cameroun. Elle a également révélé qu’il s’agit d’une question qui lui tient particulièrement à cœur, ce qui l’a incitée à échanger avec des professionnels de l’animation à la retraite sur le sujet. Pour elle, une révision des cursus de formation est indispensable, comme l’est la politique de jeunesse en général, afin de mieux s’adapter aux besoins actuels des jeunes. Elle a promis que son institution contribuerait modestement à ce processus.

D’autre part, Mme Louisette-Renée Thobi a déclaré que « chaque année, nous essaierons d’organiser des formations dans les zones rurales du Cameroun. Il s’agit de former un maximum d’animateurs PPEJ et de former un maximum de jeunes dans ces lieux, et nous serons plus sensibles dans les groupes formés par des femmes. Pour la représentante de l’institution, il s’agit d’augmenter le nombre de jeunes qui ont les compétences pour encadrer leurs pairs et faire des affaires dans les différentes régions du Cameroun. S’agissant du PPEJ, elle a déclaré : « nous allons nous battre pour augmenter le nombre de projets »

Au MINJEC, elle a déclaré : « Vous avez l’opération la plus compliquée. Le résultat se fait sentir dans certains ministères, mais comme pour la Jeunesse, si vous employez 100 jeunes aujourd’hui, demain vous en aurez 200 qui se plaindront de ne pas savoir. Selon elle, il s’agit donc d’un enjeu majeur pour le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique et c’est un plaisir pour elle d’entendre parler de projets comme le CMJ/CRJ qui permettent aux jeunes de se lancer eux-mêmes et de mieux participer au développement de leur pays et le Youth Connekt qui permet l’interconnexion des jeunes. Enfin, le SG de la CONFEJES a émis l’idée d’un projet à mettre en place prochainement par son institution pour financer les projets des jeunes.

237online.com

#MINJEC #Mounouna #Foutsou #accorde #une #audience #secrétaire #général #CONFEJES

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire