Pratique occulte des Lions Indomptables: Voici la réponse musclée de Samuel Eto’o à RFI

0

Samuel Eto’o vient d’envoyer un droit de réponse à la PDG de RFI. Dans sa lettre le président de la Fécafoot dément formellement le contenu de l’article « Coupe du monde 2022: quand foot et mysticisme se côtoient au Cameroun », publié par RFI le 6 octobre 2022.

« Agissant en qualité de président de la Fédération camerounaise de Football(Fécafoot, à ce titre représentant légal des Lions Indomptables, la sélection nationale sénior du Cameroun…j’exerce ce droit de réponse…Dans cet article, le journaliste prétend notamment que la plupart des joueurs camerounais se ruent vers les villages éloignés à la recherche et à la rencontre des tradipraticiens », écrit Samuel Eto’o

« L’article donne à lire des propos diffamatoire et des allégations douteuses maquillées au vernis de la crédibilité. Je déments formellement le contenu de cet article et met au défi les journalistes de votre rédaction de prouver leur allégation. Et j’exige que la présente réponse soit intégralement publiée sur le site internet de votre média », ajoute le président de la Fécafoot.

Selon le correspondant de RFI au Cameroun, la plupart des joueurs sont rentrés, afin de mieux préparer la Coupe du monde.

Genoux au sol, deux de ces joueurs ont été surpris par hasard, lors qu’un tournage, en train de faire des rituels dans un village, à plus de 300 kilomètres à l’Est de Yaoundé.

« A quelques semaines du début de la Coupe du monde 2022, les grandes manœuvres occultes et non occultes sont en cours. La plupart des footballeurs camerounais se ruent vers les villages éloignés au fin fond de la forêt équatoriale, à la recherche et à la rencontre des tradipraticiens. RFI a voulu savoir pourquoi ces footballeurs accourent auprès de ces vendeurs d’illusions et pour quels résultats », écrit RFI dans son article.

« En ce lundi matin du mois de septembre 2022, il est 7h quelque part dans un village à plus de 300 kilomètres à l’Est de Yaoundé. La localité se réveille à peine d’une nuit difficile. En effet, une pluie torrentielle s’est abattue ici. Au centre du village, un mystérieux individu s’adonne à un curieux rituel depuis le lever du jour. Un fait pas étonnant pour les villageois, parce qu’il est de coutume de voir de temps en temps ce type de pratique ici. Autour de son cou, une kyrielle d’amulettes. En bandoulière, un sac en peau de bœuf. Sandalettes traditionnelles aux pieds, son accoutrement particulier attire l’attention. C’est le tradipraticien du village. Le meilleur dit-on. La prise de photos est interdite. Devant lui et à genoux, deux joueurs des Lions indomptables dont nous garderons l’identité anonyme. Que font-ils là? », ajoute notre confrère.

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire