Projet ASHER : Comment le Cameroun se positionne en tête de la lutte pour la santé sexuelle des adolescents.

0

Le Cameroun a lancé le projet ASHER pour révolutionner la santé sexuelle et reproductive des adolescents. Ce projet ambitieux vise à soutenir la vie sexuelle et reproductive des jeunes de 10 à 24 ans, favorisant ainsi leur émancipation dans le respect de leurs droits. Le projet ASHER est financé par l’Institut Africain des Politiques de Développement (AFIDEP) en collaboration avec les Universités de Southampton et de Portsmouth au Royaume-Uni, et est mis en œuvre au Cameroun par EVIHDAF. Avec une période de mise en œuvre de 9 mois, le projet ASHER espère réduire le taux élevé de grossesses non désirées chez les adolescentes et améliorer les résultats dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs dans cette catégorie sociale.

Un partenariat international pour la santé des adolescents au Cameroun est mis en place pour le projet ASHER. Cette collaboration fait partie du programme Exemplars in Global Health de Gates Ventures. EVIHDAF, institution de recherche et d’évaluation, travaille en étroite collaboration avec la Direction de la Santé Familiale du Ministère de la Santé du Cameroun. Il examine les politiques et programmes qui ont fonctionné dans certains pays à revenu intermédiaire, tels que le Ghana, le Rwanda, le Malawi, le Népal et l’Inde, et fournit des modèles de réussite pour le Cameroun.

Le projet ASHER est une lueur d’espoir pour l’avenir de la santé sexuelle et reproductive des adolescents au Cameroun et montre la voie à suivre pour d’autres pays. Avec ce projet, EVIHDAF veut également contribuer au changement social dans le comportement des adolescentes. Le Cameroun prend ainsi une initiative cruciale pour briser les tabous tenaces et offrir une vie meilleure aux jeunes.

Mots clés : Projet ASHER, Cameroun, santé sexuelle, adolescents, partenariat international, grossesses non désirées, droits sexuels et reproductifs, EVIHDAF, changement social.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire