Quartier Bangou : les magouilles des usurpateurs dévoilées par un conseiller municipal

0

Bonjour/bonsoir chers Bangou. Voici votre fils Sufieu Tagni Tiamegny Flovial Luther.

Je vous défie aujourd’hui de vous informer des actions des usurpateurs de ces derniers temps. Samedi dernier, voici un petit groupe d’individus qui se sont rencontrés seuls, agitant des signes de paix tandis que d’autres portaient des messages incitant à la rébellion, au discours de haine.

Interrogant Son Excellence le Premier Ministre sur la durée de leur soi-disant mandat d’agrément, les hommes de peu de confiance et d’honnêteté intellectuelle, ceux qui, le soir de l’institution par le Premier Ministre du Chef du Gouvernement d’une enquête administrative sur le problème que nous connaissons tous, a organisé des débats TV, radio et presse sans oublier les réseaux sociaux pour clamer haut et fort que le premier ministre n’avait pas la capacité de prendre une telle décision et le traiter de tous les noms, allant même jusqu’à s’opposent à lui, le sous-préfet du district de Bangou et le gouverneur de la région de l’Ouest. Aujourd’hui, les mêmes appellent les journalistes à déposer une note écrite pour demander l’arbitrage du même chef de gouvernement sur lequel ils ont craché hier : qu’est-ce que leur mémoire est courte.

Au niveau traditionnel, tout est à refaire dans notre cher et beau village. Car voici un chef de bloc qui se compare à l’un des chefs traditionnels qui a créé Bangou pour avoir profité d’un décret. Veuillez vivement que le roi du Bangou SM Ngambou Kemayou Maurice soit installé au plus vite afin que ce désordre prenne fin.

En parlant de décret d’homologation, ces URSUPATEURS nous disent depuis longtemps que ce n’est qu’un dossier qui est à l’Administration Territoriale. Je leur demande pourquoi cela prend si longtemps? S’il n’y avait qu’un seul dossier, pourquoi l’enquête administrative du Premier ministre ? Je sais que tu ne peux pas me répondre. La présidence de la république avait instruit le chef du gouvernement de choisir le chef Bangou selon leurs us et coutumes et la réglementation en vigueur : ni le nom du Roi Ngambou Kemayou ni celui d’un URSUPATEUR Bamendjou ne figuraient sur la note de la Présidence au Premier ministre envoyé. Alors, vous qui étiez administratif et judiciaire, s’il n’y avait qu’un seul dossier, la présidence de la république aurait simplement demandé d’établir l’agrément au nom de votre pantin.

L’administration s’est rendu compte de votre tromperie. Un compte-rendu des consultations préparé par le premier adjoint au préfet, qui n’était pas crédible administrativement car, n’ayant pas de fiche de présence, vous en avez profité pour faire croire au ministre qu’il n’y avait pas de problème à Bangou à la nomination du roi Bangou.

C’est lorsque la note de la présidence de la république tombe entre les mains des cadres au service du premier ministre qu’ils se rendent compte qu’il y a un grave problème. D’autant plus que la descendance des notables et des princes permettra au chef du gouvernement de prendre ce problème vraiment au sérieux, d’où l’ouverture d’une enquête administrative par lui-même.

Vous allez aujourd’hui de quartier en quartier pour récolter des signatures pour votre mémorandum à remettre lundi prochain à la Primature : nous le savons. C’est un service public, ils recevront votre document, mais il servira de chiffon car vous avez depuis été exposé. Alors mes chers, aujourd’hui je voulais vous éduquer sur ce gâchis que les destructeurs de notre village font depuis quatre ans. Mais rassurez-vous, le dossier d’inscription du roi Ngambou Kemayou Maurice ne présente aucun problème.

Quelle capacité avaient tous ceux qui étaient à Touzou d’agir au nom du peuple et des princes Bangou ? Même les enfants de l’ursupateur ne viennent pas parce qu’ils savent que les carottes sont cuites. Chers frères et sœurs, l’heure du gouvernement n’est pas notre heure, continuons à suivre les conseils que le nouveau préfet a donnés à notre sous-préfet. La paix entre les fils Bangou doit être notre priorité car c’est aussi la principale préoccupation de notre illustre Patriarche NANA SINKAM SAMUEL rejoignant Son Excellence Monsieur Paul Biya Président de la République du Cameroun.

Passez tous un bon week-end
ton frère et ton fils
SOUFIEU TAGNI TIAMEGNY FLOVIAL LUTHER Membre du Conseil Municipal d’ Arrondissement de Bangou

#Quartier #Bangou #les #magouilles #des #usurpateurs #dévoilées #par #conseiller #municipal

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire