Santé : La vitamine « A » est la première cause de mortalité au Cameroun

0

Les experts de la santé publique réunis estiment que cette pénurie est l’une des principales causes de décès au Cameroun.

Qu’est-ce qu’une vitamine ? Tente d’expliquer, selon les médecins : « C’est une substance organique qui est indispensable en quantité infime pour la croissance et le bon fonctionnement de l’organisme. C’est un micro-organisme que le corps ne peut fabriquer lui-même. La médecine conventionnelle compte d’abord les vitamines A, B1, B2, B6, B12, C, D, E, K, P et PP. Il est indiqué que leur absence ou insuffisance dans l’organisme entraîne des affections ou maladies graves appelées « avitaminose ». La question est en discussion à l’université de Dschang.

Des spécialistes de la santé, des praticiens et des étudiants parlent de carence en vitamine « A ». Une vitamine dont la carence est un véritable problème de santé publique au Cameroun et en Afrique subsaharienne. Et malgré les efforts déployés au cours des deux dernières décennies, le problème persiste. De nombreuses études montrent que plus de 22% des femmes en âge de procréer manquent de vitamine A. Ainsi, selon les mêmes études, 35% des enfants âgés de un à cinq ans ont de la vitamine A dans leur corps.

En fait, une carence en vitamine A dans le corps humain affaiblit le corps. L’affaiblissement du système immunitaire causé par cette déficience expose l’organisme à toutes sortes de maladies. Mais aussi plusieurs décès précoces. Lorsque la personne sans vitamine A ne meurt pas, elle est atteinte de maladies liées à la vision, dont la cécité. Le symposium organisé par l’organisation non gouvernementale Helen Keller vise à sonner l’alarme sur les maladies et les décès causés par la carence en vitamine A. Des médecins et des nutritionnistes indiquent que la vitamine A se trouve dans les aliments d’origine animale. Les exemples du foie et du beurre sont régulièrement cités. Outre la consommation régulière de fruits et légumes (carotte, tomate et melon) est recommandé dans l’alimentation.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que les guerres, les inondations ou les sécheresses sont à l’origine d’une mauvaise alimentation et de carences en vitamines dans certains pays. Pour en finir avec la malnutrition et les carences vitaminiques, les spécialistes recommandent de constituer des masses critiques d’experts et de praticiens susceptibles de participer à la prise de décision sur l’amélioration des politiques nutritionnelles communautaires. En réalité, au moins 50 millions de personnes sont menacées de malnutrition et de carence en vitamine A.

Joseph OLINGA N. / 237online.com

#Santé #vitamine #est #première #mortalité #Cameroun

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire