URGENT : Les enseignants sont de nouveau en grève ce 03 octobre, voici pourquoi!

0

Les mouvements de grève reprennent de plus belle au Cameroun. Après un moment d’accalmie observé depuis avril 2022, les enseignants du secondaire reprennent le débrayage.

Ils relancent un vaste mouvement de grève ce lundi, à deux jours de la célébration de la journée mondiale des enseignants. Leurs revendications restent les mêmes que celles exprimées en février 2022, lorsqu’ils lancent le premier mot d’ordre de grève.

D’après un document publié ce lundi, voici leurs principales revendications:

Procéder au paiement des salaires complets à partir de mars 2022 pour tous les Enseignants n’ayant pas encore de salaire complet. Cela suppose en réalité la suppression du système de fractionnement de salaire.

« D’apurer, à compter du mois de Mai 2022 et de manière progressive en tenant compte de l’antériorité des promotions, les rappels relatifs aux compléments de salaire des Enseignants. »

De « procéder au paiement échelonné, à compter du mois de Juin 2022, des rappels relatifs aux avancements et reclassements des Enseignants. »

De systématiser le traitement des actes d’intégration des Enseignants avant la fin de leur formation dans les Écoles Normales Supérieures, par le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (MINFOPRA).

« Il s’agit d’une part les revendications financières. Elles sont relatives à la dette due aux enseignants par le gouvernement. Cette dette résulte de l’accumulation des salaires impayés aux enseignants dans le cadre de l’application des modes de paiement de 2/3 ou 1/3 du salaire. Il est appliqué aux nouveaux enseignants sortis des écoles normales avant le début du paiement total de leurs salaires. A côté de ceux-là, d’autres enseignants disent ne pas recevoir de salaire du tout à la sortie de l’école normale. Puis ils attendent jusqu’à parfois 10 ans en vain.

D’autre part, les enseignants revendiquent les meilleures conditions de travail et la prise en compte de manière rapide de l’évolution dans leur carrière. Sur ce point, les seigneurs de la craie demandent entre autres la mise en œuvre du statut particulier des enseignants, la suppression du système de paiement partiel des salaires, l’automatisation des avancements et autres actes de carrières », indique le Journal du Cameroun.

En août dernier, veille de la rentrée scolaire, ils ont annoncé une grève illimitée dès le premier jour de classe le 5 septembre 2022. Suite à cette annonce, le gouvernement a rappelé les solutions qui sont mises en œuvre de manière progressive. Les ministres ont appelé au sens de la responsabilité.

Voir ici l’intégralité du document de grève :

Communiqué

Communiqué

Communiqué

Communiqué

Communiqué

Communiqué

Communiqué

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire