Affaire de pistolet : renvoyé de la sélection U-23, Mbiandjeu Bruno menace, voici pourquoi!

1

C’est l’information de la journée en ce qui concerne l’équipe nationale camerounaise des moins de vingt-trois (23) ans. Avant un match décisif pour les Lions indomptables jeunes, certains joueurs avaient jugé bon de jouer aux brigands au sein de la tanière avec un faux pistolet utilisé pour simuler un acte criminel.

L’acte répréhensible de ces joueurs avait été portée sur la place publique par le journaliste qui se fait appeler N’zui Manto. Le même est revenu dans la matinée du 25 octobre 2022 pour informer de la mise à l’écart des acteurs.

L’homme a également publié sur Facebook une conversation entre lui et l’un des joueurs U-23 sanctionnés. C’est à celui-ci qu’appartient le pistolet factice.

05 joueurs des U-23 exclus provisoirement de l’équipe après la publication de ma vidéo les montrant dans un hôtel simuler un braquage avec une arme

Suite à ma publication, j’ai été contacté par l’acteur principal de cette scène extraordinaire, le gardien Mbiandjeu Bruno tenant une arme comme vous pouvez le voir sur cette capture d’écran.

Ce dernier, avec un ton méprisant m’a demandé de supprimer ma publication rappelant que l’arme qu’il tenait était factice avant d’ajouter qu’il était « mon frère Bangangté ».

– C’est toi le petit qui joue à Nice en France ? Dans ton club là-bas, chez les Blancs, peux-tu débarquer avec une arme à feu, factice soit-elle et la pointer sur tes coéquipiers ?

Plus est à la veille d’un match qualificatif de la Champions League ? Mon frère Bangangté qui salit l’image du Cameroun, des Lions indomptables n’est pas mon frère ».

Et lui de répondre :

– Tu es journaliste… Tu te caches pour dire des choses sur les gens.

Et moi de lui rétorquer :

– Petit frère, va demander qui est N’zui Manto, tu ne joueras plus dans cette équipe.

Source:camerounweb

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire