Cameroun : nécessité d’une enquête et de justice pour mettre fin aux atrocités récurrentes dans les régions anglophones

0

Les atrocités croissantes dans les régions anglophones du Cameroun

Les tensions sociopolitiques dans les régions anglophones du Cameroun ont atteint un niveau critique, marqué par des atrocités croissantes. La population locale est prise entre les forces de sécurité, les milices et les séparatistes armés, créant une situation alarmante. Selon Amnesty International, diverses atrocités sont commises quotidiennement dans cette partie du Cameroun, notamment des meurtres, des viols et des incendies de maisons. Les Peuls Mbororos sont une cible particulière et régulièrement attaqués par des groupes séparatistes armés.

Situation des Peuls Mbororos

Dans la région du nord-ouest, déjà marginalisée, les Peuls Mbororos font les frais des tensions entre les différents acteurs armés. Le 28 mars 2022, une communauté peul Mbororo du village de Mbokop-Tanyi a été touchée par une attaque extrêmement violente. Un père témoigne : « Les Ambas [séparatistes armés] ont incendié ma maison, avec deux de mes enfants et ma femme dedans. Ils ont tiré sur ma femme avant de la brûler avec mes deux enfants âgés de sept et six mois qui dormaient dans la maison. » Ces atrocités récurrentes créent une situation humanitaire critique.

Réponse des autorités

La réponse des autorités camerounaises à cette crise entraîne également d’autres violations des droits de l’homme. Plutôt que d’enquêter de manière approfondie sur les crimes commis par les séparatistes, les autorités ont tendance à accuser les personnes qui dénoncent ces atrocités d’être elles-mêmes des séparatistes ou des sympathisants, et à les détenir arbitrairement. Ce manque de transparence suscite des inquiétudes quant à l’impunité pour les crimes commis par les forces armées. De plus, les autorités ont pris des mesures restrictives contre la liberté d’expression et le droit à l’information, aggravant la situation.

Appel à la justice

Il est grand temps que le Cameroun, sous l’égide de ses partenaires internationaux, agisse pour mettre fin à cette violence sans précédent. Justice doit être rendue, les responsables de crimes doivent être traduits en justice et les victimes doivent être réparées. Il est essentiel que les organisations humanitaires et les défenseurs des droits humains puissent travailler librement, sans crainte de représailles. De plus, il est crucial que les auteurs de ces atrocités soient tenus responsables de leurs actes. Dans ce contexte difficile, le Cameroun a plus que jamais besoin de la solidarité internationale pour résoudre cette crise.

Mots clés : Cameroun, atrocités, régions anglophones, Peuls Mbororos, tensions sociopolitiques, séparatistes armés, violations des droits de l’homme, justice, transparence, liberté d’expression, solidarité internationale.

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:

Laisser un commentaire