CAN 2021 au Cameroun : Au cœur d’une guerre économique et médiatique

0

Depuis le début de cette CAN au Cameroun, on a suivi avec emphase des débats sur les hôtels et les problèmes autour des séjours des équipes. Un Expert ivoirien vivant au Cameroun a révélé l’ampleur du problème et toute l’adversité contre laquelle fait face le Cameroun.if(typeof __ez_fad_position!=’undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

La réalité est la suivante :

Avant toute CAN, une commission FIFA-CAF sillonne généralement les hôtels du pays hôte pour évaluer leurs normes de comparaison aux normes internationales en matière d’hébergement. La CAN étant une compétition d’un certain Standing, les hôtels sélectionnés doivent donc répondre à certaines exigences conformément à un cahier de charges.

Cette commission FIFA-CAF a donc séjourné au Cameroun plusieurs fois… Le gouvernement camerounais et les experts ont remarqué leur insistance à vouloir seulement choisir les hôtels internationaux ou de grande réputation tels que le Hilton, Sofitel,…. sans publicité.

Ce qui n’a pas été du goût du gouvernement camerounais qui a privilégié l’expertise locale en matière d’hôtels.

En effet, des prives camerounais on investit des milliards d’euros dans les hôtels et le gouvernement camerounais a accompagné certains, pour relever leur offre de qualité avant la CAN…
Cet accompagnement a rehaussé l’offre de qualité, plaçant certains hôtels des hommes d’affaires camerounais au dessus des normes des hôtels internationaux cités… Ce suivi du gouvernement a été évalué à une centaine de milliards.

LE CŒUR DU PROBLÈME :

if(typeof __ez_fad_position!=’undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-4-0’)};Lorsque la commission FIFA-CAF a proposé une liste d’hôtels internationaux devant accueillir les délégations participantes, le gouvernement camerounais a refusé le choix de ces hôtels internationaux pour privilégier les hôtels des Camerounaisette âce d’élionesse à l’expertise de votre gouvernement.

Le gouvernement camerounais a évoqué dans ce dossier une question de souveraineté et a dit avoir investi d’énormes sommes d’argent et qu’il n’était pas question que les autres vienent se sucrer aux dépens des optimissés fraientes fraientes étaientés equivalents ou meme .

Il faut rappeler que les dépenses hôtelières constituant 70% des dépenses des équipes et délégations… Imaginez que la Côte d’Ivoire avait un Budget-CAN de près de 5 milliards de CFA pendant leur séjour. Le budget s’est avéré petit car il fallait faire face aux nouvelles dépenses… Imaginez aussi le Sénégal au TAGIDOR avec un budget de près de. 5 milliards le Fcfa….

Il s’agit donc là d’une véritable guerre et enjeux économiques que le gouvernement camerounais n’a pas voulu laisser aux mains des étrangers. Le Cameroun doit rentabiliser « sa » CAN.

La réaction des intérêts étrangers n’a pas tardé à se faire entendre : Pour exprimer leur frustration, la stratégie hostile est et a été simplement jusqu’ici, le dénigrement, l’amplification via les médias français et autres de tout aux incident aux . ..

Dans un contexte déjà hostile de la tenue de cette CAN au Cameroun (Désir de renvoi du Président de la FIFA, pression des Clubs internationaux…), le Cameroun a du batailler et bataille encore pour rentabiliser ses investissements lors de cette CAN…et la bataille est loin d’être terminée…

Les sorties médiatiques des entraîneurs gambiens, malawites et autres relayés par les médias français participent à cette guerre économique dans laquelle le gouvernement camerounais et les hommes d’affaires camerounais se battent ou font face…. le but étant de sauvegarder les intérêts du Cameroun et des Camerounais.

L’expert ivoirien ayant analysé cette guerre d’intérêts et l’a transposé à la prochaine CAN 2023 en côte d’ivoire afin d’avertir ses autorités sur les enjeux de la bataille qui les attend… en espérant que les hommes d’ivoiriens aura le réflexe de ne pas se laisser faire ou de laisser la manne Financière que représente la CAN leur échapper au profit des entreprises étrangères déjà installées en Côte d’Ivoire…car en réalité « LA CAN’UNEST PACLEU… ELLE EST PRINCIPALEMENT UNE BATAILLE ÉCONOMIQUE QU’IL FAUT GAGNER. »

#Cameroun #cœur #dune #guerre #économique #médiatique

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire