Can Cameroun 2021 – Kisito Eloundou : « Evitez de vous faire mener avant de courir après »

0

Notre expert et entraîneur de football analyse le match des Lions Indomptables contre les Éthiopiens et propose des solutions pour le match contre le Cap-Vert d’aujourd’huiif(typeof __ez_fad_position!=’undefined’){__ez_fad_position(‘div-gpt-ad-237online_com-medrectangle-3-0’)};

Quelle analyse avez-vous faite de la prestation des Lions Indomptables face à l’Ethiopie jeudi dernier ?

Le Cameroun a pratiqué un match direct contre l’Ethiopie dans ce match, qui a débuté sur deux formules différentes. En laissant le ballon à l’adversaire et en concédant immédiatement, le Cameroun a pris son destin en main en cherchant vraiment l’adversaire dans son camp. Pourtant, le jeu pratiqué par le Cameroun a montré qu’il fallait pratiquer tous les tropes, c’est-à-dire les attaques rapides, les attaques placées et l’invasion de l’Éthiopie dans son camp. Cette équipe a été obligée de jouer contre parce qu’elle avait perdu le ballon. Cela les a conduits à un déséquilibre physiologique. Pour faire céder les Éthiopiens, le Cameroun a réussi à épuiser son adversaire. C’est pourquoi l’Éthiopie a cédé dès la 60e minute. Le Cameroun a priorisé ses arguments en construisant une victoire pacifique jeudi dernier. Cette victoire montre que le Cameroun n’y est pas arrivé par hasard, même en tant que pays hôte, car l’Ethiopie est une équipe qui a un jeu basé uniquement sur la variation du jeu court. Elle mise sur les espaces en faisant de grandes enjambées. Ces actions ont surpris le Cameroun à plusieurs reprises. Etant donné que Nouhou Tolo s’est séparé sur la gauche avec Toko Ekambi, les Ethiopiens ont bien profité de l’écart laissé par le surprenant gardien Onana en début de rencontre. Heureusement, avec un moral de fer, le Cameroun a pu se refaire une santé et est revenu marquer avant d’entamer la seconde mi-temps. Cette équipe camerounaise a montré un tout autre visage après le 1er match. Tous les schémas tactiques ont fonctionné et même le score aurait pu être plus dur.

Maintenant que le Cameroun a gagné ce match et s’est déjà qualifié pour le second tour, sous quel registre doit-il jouer contre le Cap-Vert pour ce dernier match de poule ?

Ce qu’il faut améliorer ici, c’est d’abord comprendre qu’une grande équipe de haut niveau prend les adversaires comme ils viennent. Mais au vu des deux premières sorties du Cameroun, on peut dire sans ambages que le Cameroun a besoin d’améliorer beaucoup de choses, notamment dans les intervalles d’intervention. Si le Cameroun est à l’attaque il faut impérativement que la reconversion soit en ordre et que si jamais un flanc est aménagé il faut qu’un médium glisse pour fermer le couloir et que le latéral revienne de l’intérieur pour ne pas avoir assez de reste. il faut toujours éviter de prendre du retard avant de courir après le score car dans les prochaines rencontres comme celle du Cap-Vert il y a des clients forts qui, s’ils ne font jamais la même erreur d’être menés, cela pourrait les conduire au suicide. Il faut tenir l’adversaire avec beaucoup de réserves. Au lieu d’attaquer pratiquement à 7 ou même 8 joueurs, vous devriez essayer d’attaquer à 5 du mieux que vous pouvez, avec un joueur en soutien et deux en soutien. Cela permettrait à la défense permanente de persister et de réagir si l’adversaire veut exercer un contre. Laissez également une distance suffisante avec le gardien pour pouvoir lire l’intention de l’adversaire. Au milieu de terrain, Zambo Anguissa doit être un peu plus sérieux. Il a failli offrir un « cadeau de Noël » à un joueur éthiopien. Malheureusement l’attaque avait été fébrile sinon le score aurait été de 4-2. De telles erreurs ne devraient plus se produire. Vous ne pouvez pratiquement pas plaisanter avec un ballon près de votre équipe comme cela s’est produit jeudi dernier avec Zambo Anguissa. Tous les joueurs doivent être déterminés à se concentrer sur le principe et le jeu. Tant que nous n’avons pas sifflé la fin, le jeu n’est pas terminé. André Onana devra aussi être un peu plus sérieux, car les cartes qu’il multiplie pour perdre du temps font partie de l’indiscipline.

par Roseline Ewombe Eboa / 237online.com

#Cameroun #Kisito #Eloundou #Evitez #vous #faire #mener #avant #courir #après

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

[comment]

[supsystic-newsletter-form id=4]

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire