CAN Féminine Total Maroc 2022 : le Cameroun joue contre le Nigeria sans Ngock et Ngock

0

L’entraîneur camerounais Gabriel Zabo affrontera le croque-mitaine nigérian ce soir, sans deux de ses serviteurs.

L’une est Grace, l’autre est Monique et les deux portent le nom de famille Ngock. Deux joueuses importantes du système camerounais depuis le début de cette Coupe d’Afrique des Nations Féminine. L’un porte le dossard 10 et l’autre le 14. Gardiens du jeu du roster, rappelant l’époque des Lions Indomptables où Théophile Abega et Arantes Mbida tenaient les rênes du milieu de terrain, imbattables. Alors que l’effectif est composé de 26 joueurs, ces deux-là ont pris leurs places et convaincu les supporters du Maroc et d’ailleurs, au point que certains journalistes étrangers leur accordent une proximité fraternelle : « Leur père doit être très content », a lancé Andrew Jackson Oryada, un journaliste ougandais expérimenté. Non, ce sont des sœurs camerounaises, mais pas les mêmes parents.

Solutions bleuesSolutions bleues

A tout juste 17 ans et 10 mois (née le 17 septembre 2004), Monique Ngock vient d’être adoptée par tout un pays, et pas n’importe lequel. Un pays de football, le pays de Samuel Eto’o Fils et de Roger Milla, un pays où tous les Camerounais sont intéressés par le football et exigeants. La jeune fille est l’une des rares joueuses de l’équipe nationale du Cameroun à évoluer encore dans le pays. La sociétaire de l’Eclair Football Filles de Sa’a est la seule titulaire dans le onze entrant de Gabriel Zabo, des six joueuses que la Guinness Super League a offertes à l’équipe nationale pour cette CAN Total Maroc 2022. Dans son style simple mais efficace, elle a gagné le cœur des partenaires et des supporters de l’équipe et lui a tout donné. Contre l’entrée en Zambie, elle a fermé la voie à une Zambie concentrée dans l’entrejeu pendant 76 minutes, avant de céder sa place à Brigitte Omboudou. Pour le deuxième match contre le Togo, elle luttera pendant 81 minutes avant de céder sa place à Rose Bella. A la 50e minute, elle écope d’un lourd carton jaune de l’arbitre ivoirien Zomandre Sonia Kore. Monique Ngock a repris sa place de titulaire dans le match capital face à la Tunisie, mais à la 50e minute l’Éthiopienne Lydia Tafesse Abebe, l’arbitre centrale, lui inflige un deuxième carton jaune, fatal au Cameroun.

L’autre Ngock, Jeannette Grace, est connue depuis longtemps dans le système des lionnes indomptables. En tant que membre du FC Fleury en France, elle incarne le jeu vers l’avant du Cameroun, notamment aux côtés de Geneviève Edith Ngo Mbeleck. L’autre milieu de terrain de Zabo sera absent contre le Nigeria, qui a disputé 245 minutes sur 270 au premier tour mais a été averti lors des matchs contre le Togo et la Tunisie. Selon les consignes du sélectionneur, les Ngocks ont tout donné pour faire avancer les Lionnes Indomptables en quart de finale et le Cameroun devra faire sans elles. Contre le Nigeria, Gabriel Zabo Toze a rassuré les journalistes lors de la conférence de presse d’avant-match : « Nous avons des pièces de rechange et nous ne sommes pas inquiets ». Le Nigeria, qui affronte le Cameroun dans ces quarts de finale, est sur cinq victoires consécutives dans des affrontements directs, mais ne sait pas si les Camerounais adopteront la théorie du danger.

David Eyengue, à Casablanca

#Féminine #Total #Maroc #Cameroun #joue #contre #Nigeria #sans #Ngock #Ngock

Ref. : 237online.com

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

Vidéo du jour:



Laisser un commentaire