CONFIDENTIEL : Voici les vraies raisons de la visite du président de la CAF au Cameroun

0

Arrivé en début d’après-midi hier 16 septembre 2021, le Président de la CAF est annoncé en audience au Palais de l’Unité où il sera reçu par le Chef de l’Etat Paul Biya.

Pour une surprise, c’est, quand on s’y attend le moins. Même ceux qui contrôlent parfois l’agenda du chef de l’Etat n’ont pas fait allusion à cette présence « soudaine » de Patrice Motsepe, le président de la Confédération africaine de football (CAF). C’est dans l’après-midi que l’information sur la visite imminente de Patrice Motsepe a commencé à circuler sur la toile, annonçant l’atterrissage de son jet privé à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen à 14 heures.

Information confirmée par la publication d’une correspondance de la CAF adressée au Ministre des Sports, Prof. Narcisse Mouille Kombi, en sa qualité de Président de Cocan, en date de la veille, 15 septembre 2021. « Le Président de la CAF, Dr. Patrice Motsepe et le secrétaire général Véron Mosengo-Omba se rendront au Cameroun demain 16 septembre pour une audience avec Son Excellence Paul Biya, président de la République du Cameroun.

Nous nous excusons pour la gêne occasionnée par cette information tardive et ne manquerons pas de vous informer du programme de la journée dans les plus brefs délais », écrit Jean Jacques Marcel Diène, le chef de cabinet du secrétaire général de la CAF. Cela signifie clairement que les pourparlers qui ont conduit à la conclusion de cette audition se sont terminés non seulement le 15 septembre, mais bien avant, et que la CAF a préféré mettre sous embargo cette information et ne pas la donner au président de Cocan. avant l’arrivée de ces officiers supérieurs à Yaoundé.

Quoi qu’il en soit, Patrice Motsepe sera finalement reçu par Paul Biya, probablement le vendredi 17 septembre 2021. Une audience qui, selon nos sources, devait avoir lieu depuis le 17 août 2021. Mais, qui n’a plus eu lieu en raison de certains dysfonctionnements entourant le président de la CAF. On se souvient que Patrice Motsepe est arrivé au Cameroun en cognito et a été aperçu seul à Foumban, à travers des images, en compagnie de Seidou Mbombo Njoya, le président par intérim de la Fécafoot, qui a été reçu par le sultan roi de Bamoun Ibrahim Mbombo Njoya au palais royal .

Ceci en l’absence de tout organe gouvernemental ou administratif, sans mesures de sécurité autour de la personne qui a le statut de chef de l’Etat. Ce qui était considéré comme une grave erreur diplomatique. Pour toutes ces raisons, selon nos sources, l’audience initialement prévue au Palais de l’Unité a été reportée sine die.

Le stade d’Olembe ?

L’arrivée de Patrice Motsepe à Yaoundé depuis hier marque l’aboutissement des négociations entre la CAF et l’Etat du Cameroun, qui accueillera la CAN TotalEnergies 2021 du 9 janvier au 6 février 2022. annoncé, on sait que la rencontre entre Patrice Motsepe et Paul Biya portera sur l’organisation de la CAN TotalEnergies 2021 par le Cameroun. A ce niveau, nul ne peut jurer ce que les deux personnalités en diront lors de cet entretien. Mais la spéculation fait rage dans les chaumières et sur les réseaux sociaux. Certains pensent que Patrice Motsepe pourra dire verbalement, confirmer et rassurer, comme il l’a fait ailleurs, que le Cameroun accueillera bel et bien ce match.

Et il rendra hommage aux efforts de l’Etat camerounais pour la construction d’infrastructures sportives futuristes où se joueront les matchs de cette CAN. Mais que Patrice Motsepe ne manquera pas de dire au Président de la République que la seule chose qui manque et qui préoccupe la CAF, c’est le Stade d’Olembe, dont les travaux, selon la CAF, ne sont pas toujours terminés, même s’il y a un Mondial Un match à élimination directe de la Coupe aurait été prévu. le sept. Et c’est à ce niveau que de nombreux Camerounais estiment que la CAF doit jouer franc jeu et ne pas se retirer, afin, par l’intermédiaire de son secrétaire général Véron Mosengo-Omba, d’augmenter la qualité de ce stade, après les deux visites qu’il y a effectuées le 15 juin et août dernier.

La crise à la Fécafoot ?

Certains pensent que les deux hommes abordent également la question de la crise au sein de la Fécafoot remontant à 2013. A ce sujet, certaines langues indiquent que le président de la CAF plaidera pour le maintien de l’équipe dirigée par Seidou Mbombo Njoya sur le chef de la Fécafoot. Sauf contraire, on estime que l’illégalité de Seidou Mbombo Njoya est scandaleuse, du fait du refus d’exécuter les décisions de justice estampillées du sceau de l’Exequatur, selon la loi du 11 juillet 2018. Et que le chef de l’Etat ne peut cautionner la violation de la loi camerounaise au nom de la paix avec la CAF et la FIFA. Nous n’allons pas lire dans une boule de cristal. Nous attendons le résultat de cette audience. Même si les termes ne sont pas divulgués, les actes qui suivent cette rencontre permettront au moins d’en savoir plus sur ce que Paul Biya et Patrice Motsepe se sont dit.

#CONFIDENTIEL #Voici #les #vraies #raisons #visite #président #CAF #Cameroun

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: