Fecafoot : entre Eto’o et Seidou Mbombo, Paul Biya a déjà tranché

0

• C’est une révélation faite ce dimanche par Charles Elie Zang

• Avant lui, le SG de la présidence était en mission au Caire pour communiquer le choix du palais

• Les élections sont prévues pour le 11 décembre

C’est un secret de polichinelle. Le football n’est pas seulement une religion au Cameroun, mais aussi une affaire d’État. Des décisions importantes se prennent dans les arcanes du pouvoir et tout naturellement dans les couloirs du Palais Etoudi. Qui peut se vanter d’être élu président de la Fédération camerounaise de football sans la bénédiction du palais ? Avant l’échéance du 11 décembre, Paul Biya aurait déjà fait son choix. C’est devenu clair dimanche Charles Elie Zang (Rdpc), échevin de la mairie de la ville de Douala.
Charles Elie Zang s’est exprimé sur Equinoxe Tv ce dimanche, faisant des déclarations qui pourraient faire beaucoup de bruit dans les heures à venir. Pour lui, le principal motif du déplacement du secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh au Caire en Egypte, reste l’élection à la tête de la fédération camerounaise de football.
« Il y a un message subliminal entre Yaoundé et Le Caire sur le choix du président de la FECAFOOT. Pour moi c’était la principale raison pour laquelle Ngoh Ngoh en Egypte cette semaine (…) bien sûr Yaoundé choisit le président de la Fecafoot », explique Charles Elie Zang.
Ce message est sans ambiguïté. Pour le suivre, il est donc évident que Paul Biya a donc fait son choix pour le futur président de la Fecafoot. Qui a pu profiter des faveurs de celui considéré comme le premier sportif du pays ? Il est trop tôt pour trouver un nom. Mais ce qui est plus probable, c’est que ce choix se ferait entre Samuel Eto’o et Seidou Mbombo

C’est la présidence de la république que le président de Fecafoot-Abdouraman Hamadou . nommer

Le 11 décembre, les footballeurs camerounais se réuniront pour choisir les prochains dirigeants du football camerounais. Depuis, des négociations sont en cours pour trouver celui qui peut faire l’affaire. Mais au Cameroun, le football est avant tout une affaire politique. De la présidence de la république aux ministères, des décisions importantes sont prises dans les pharmacies. Cette situation n’est pas du goût de certains acteurs, qui dénoncent une ingérence notoire dans le football. Pour Abdouraman Hamadou, l’un des joueurs du football camerounais, il s’agit d’une ingérence inacceptable. Il était dans une émission.

« Aujourd’hui, la Fédération est gouvernée directement depuis la Présidence de la République, depuis le Secrétariat général de la Présidence. Ce sont eux qui désignent le peuple, ce sont eux qui désignent le président de la Fécafoot. Ce sont eux qui disent qui doit être entraîneur, ce sont eux qui désignent ceux qui doivent jouer, ceux qui doivent être sélectionnés. Il faut que ça s’arrête. Le Secrétariat général de la Présidence de la République n’est pas outillé pour gérer le football. La gestion de la Fédération est notre affaire. Je parle de football, partout dans le monde je peux parler de football ; nous travaillons avec les vrais acteurs », a-t-il déclaré.

#Fecafoot #entre #Etoo #Seidou #Mbombo #Paul #Biya #déjà #tranché

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: